Réunion pour l’examen des questions relatives à la MGPAP

Réunion pour l’examen des questions relatives à la MGPAP

289
0
PARTAGER

Lors de cette rencontre, il a été procédé à l’examen de l’ensemble des questions en rapport avec la MGPAP, dont les autorisations relatives à la gestion des services des centres sociaux relevant de la mutuelle à la lumière des discussions sur l’application de l’article 44 du code de couverture médicale, indique, mardi, un communiqué de la MGPAP.

Le projet de prolongation de la gestion de ces unités jusqu’au 31 décembre 2012 prend son cours au sein du parlement dans l’attente de parvenir à des solutions juridiques à ce problème, ajoute le communiqué.

Lors de cette réunion, il a été procédé également à l’examen des autorisations relatives aux biens de la mutuelle, de manière à régularisation le secteur de la mutuelle et à protéger les fonds des affiliés, ainsi que la récupération auprès de la CNOPS d’un montant de près de 40 millions de dhs, indique la même source.

Le président du conseil d’administration de la MGPAP a appelé à cette occasion à l’accompagnement des préoccupations de la mutuelle et qui visent à regagné la confiance des adhérents, à hisser le niveau des prestations offertes et à mettre en place une vision globale pour le traitement des cotisations des affiliés en vue de soutenir la solidité du secteur complémentaire.

Il a ajouté que la MGPAP a effectué un audit de la situation financière et des ressources humaines au sein de l’institution, relevant que ces mesures visent à analyser la situation de la mutuelle qui s’est avérée « catastrophique » en raison de la mauvaise gestion, ce qui nécessite la prise de décisions adéquates.

Cette réunion a abordé aussi le problème des ressources humaines, ajoute le communiqué, précisant que la masse salariale absorbe à elle seule 55 PC du budget de la MGPAP.

Le communiqué souligne que M. Rhmani s’est engagé à tenir une réunion conjointe entre son département, la MGPAP et la CNOPS en vue de parvenir à une solution définitive de ce problème, et ce dans le cadre du processus de concertation engagé entre les deux parties.

Commentaires