Révision annuelle des listes électorales générales

Révision annuelle des listes électorales générales

3571
0
PARTAGER
Dans le cadre de la révision annuelle des listes électorales générales, les tableaux rectificatifs provisoires sont mis à la disposition du public pour consultation du 10 au 17 janvier 2016.

Dans le cadre de l’opération de révision ordinaire des listes électorales générales au titre de 2016, les tableaux rectificatifs provisoires élaborés par les commissions administratives et les listes de 2015 sont mis à la disposition du public pour consultation du 10 au 17 janvier, a annoncé dimanche le ministère de l’Intérieur.

Au cours de cette période, les intéressés peuvent consulter le contenu de ces documents durant les horaires de travail officiels aux bureaux des autorités administratives locales, des services communaux et d’arrondissements, a précisé le ministère dans un communiqué relatif au dépôt des tableaux rectificatifs provisoires et leur consultation.

Le ministre de l’Intérieur informe les citoyennes et citoyens qu’il a été procédé, conformément aux dispositions juridiques relatives aux listes électorales générales, à la tenue de réunions des commissions administratives sous la présidence de magistrats au niveau de l’ensemble des communes et arrondissements du Royaume, entre le 5 et le 9 janvier, pour examiner les nouvelles demandes d’inscription et celles de transferts, et effectuer les corrections nécessaires et les radiations légales.

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur rappelle les citoyennes et citoyens, âgés d’au moins 18 ans révolus ou qui auront cet âge le 31 mars 2016, non encore inscrits sur les listes actuelles et n’ayant pas pu présenter leurs demandes d’inscription sur ces listes, qu’ils doivent présenter leurs demandes auprès des bureaux de l’autorité administrative locale la plus proche de leur lieu de résidence ou à travers le site électronique dédié aux listes électorales générales (www.listeselectorales.ma) au cours de la période allant du 18 au 24 janvier courant.

Le communiqué précise également que toute personne estimant que son nom a été radié de la liste électorale de manière illégale par la commission administrative est en mesure de demander auprès de la même commission et au cours de la même période la réinscription de son nom sur la liste électorale.

Le ministre rappelle aussi que ces demandes et plaintes seront soumises aux commissions administratives en vue de les examiner et y statuer lors des réunions qu’elles tiendront à cette fin du 10 au14 février 2016.

Commentaires