PARTAGER
Le transport ferroviaire a fait un sacré bond en arrière, hier, avec un arrêt de la circulation qui a paralysé la circulation au niveau de la gare de Casa-Voyageurs mais qui a eu des répercussions sur l’ensemble du réseau.
Ainsi un passager en partance de Rabat n’est arrivé chez lui dans la capitale économique près de 7 heures après pour un trajet de 80 kilomètres.
Selon l’office national des chemins de fer, il s’agirait d’un problème d’aiguillage qui serait à l’origine de ces perturbations. Encore faudrait-il s’entendre sur le terme de perturbation pour incident majeur qui s’apparente plus à une paralysie générale puisque cette gare de Casablanca est la plus importante du royaume pour être le point de jonction entre le villes du nord et du sud du pays. Qui plus est, c’est elle qui doit accueillir le prochain train à grande vitesse dont l’entrée en fonction est prévue au cours de 2018, et qu’elle partagera les mêmes infrastructures que les trains habituels qui connaissent quasi quotidiennement ce genre de perturbations qui se répercutent sur l’ensemble de l’activité.
La question est de savoir si l’argent de cet investissement n’aurait pas été plus utile ailleurs, comme optimiser et parfaire le réseau actuel et laisser cette technologie aux pays plus avancés qui maîtrisent leur trafic ferroviaire.

Commentaires