RIEN NE VA PLUS AU SEIN DU CONSEIL DES MAROCAINS DE L’ETRANGER

RIEN NE VA PLUS AU SEIN DU CONSEIL DES MAROCAINS DE L’ETRANGER

298
0
PARTAGER

La vacance du pouvoir au sein du CCME, le Conseil de la Communauté Marocaine de l’Etranger n’est plus un secret pour personne et cette institution crée au lendemain de la nouvelle constitution est véritablement à la dérive, des questions se posant même sur sa refonte ou sa disparition.

Depuis sa création, elle n’a cessé d’être une coquille vide, ne produisant que des rapports confidentiels et se bornant à organiser séminaires et colloques aux quatre coins du monde.

Plus grave encore, son président Driss El Yazami, n’a pas mis les
pieds dans son bureau depuis une très longue période, laissant le soin au secrétaire général, Abdellah Boussouf de gérer tant que bien que mal les affaires courantes ce qui ne se fait pas sans une crise de crédibilité et de légitimité alimentée par d’autres membres du conseil engagés dans une véritable guerre de succession qui ne dit pas son nom. Le manque d’autorité de ce dernier est à l’origine de plusieurs incidents dont s’est rendu responsable un membre décrié du conseil qui s’est autoproclamé directeur de celui-ci, accentuant le malaise et désorientant encore plus ceux qui y siègent et ceux qui y travaillent comme permanents.

Véritable bateau livré à lui-même, le conseil est d’autant plus sur la sellette que ceux qu’il est censé servir, à savoir les résidents marocains à l’étranger, rappellent très souvent qu’ils n’en connaissent même pas l’existence et que dans tous les cas, son institutionnalisation n’est que pure perte d’argent pour son rayonnement confidentiel.

Commentaires