RUMEURS INSISTANTES SUR UN PROCHAIN REMANIEMENT MINISTÉRIEL

RUMEURS INSISTANTES SUR UN PROCHAIN REMANIEMENT MINISTÉRIEL

358
0
PARTAGER

Depuis la formation de l’actuelle équipe qui a vu l’entrée en piste du Rassemblement National des Indépendants après le départ intempestif de l’Istiqlal et a^près d’âpres et longues discussions, la liste adoptée des ministres appelés aux responsabilités, comportait des profils qui ne collaient pas avec les départements qui leur avaient été confiés et ne devaient leur nomination que par la grâce de leur cooptation et leurs amitiés politiques. De plus, le savant dosage concocté pêchait par manque de secrétariats d’état auxquels on avait préféré,dans un esprit de compromis, des postes de ministres délégués, créant ainsi un embouteillage à la tête de certains départements. Il aura fallu des mois avant de venir à bout des susceptibilités et des résistances avant que la machine gouvernementale ne se mette à fonctionner normalement. De plus et pour compliquer la situation, un ténor politique qui occupait le poste de ministre de l’intérieur dans la première mouture du gouvernement Benkirane comme le leader haraki, Mohand Laenser, s’est retrouvé à l’étroit dans son nouveau poste de ministre de l’urbanisme, dont il n’a jamais caché sa déception d’avoir un tel maroquin qui l’obligeait à partager certaines de ses prérogatives avec son collègue de l’habitat, Nabil Benabdellah.

Mais ce qui dicte aujourd’hui plus que jamais ce remaniement ministériel, c’est incontestablement les erreurs de casting qu’il faudra rectifier à deux années de la fin du mandat de ce gouvernement pour in fine, relancer la machine électorale grippée par un bilan globalement négatif des réalisations et décisions d’un exécutif qui a fait surtout payer aux couches défavorisées, sa politique de réformes des caisses de compensation et des retraites et dont la facture à payer sera très salée pour les islamistes qui dirigent la coalition gouvernementale. Enfin , on peut comprendre ce recours à un remaniement par le souci d’alléger cette équipe au niveau quantitatif dans l’objectif de parvenir à un meilleur rendement d’autant plus que certains ministres traînent derrière eux des casseroles qui n’améliorent guère l’image d’un gouvernement qui prêche les vertus de la transparence et la bonne gouvernance.

Actu-maroc.com _______________________________________.

Pour vos publications et vos courriers : actumaroc@yahoo.fr

Commentaires