Russie : la Commission électorale invalide plusieurs candidatures à la présidentielle

Russie : la Commission électorale invalide plusieurs candidatures à la présidentielle

215
0
PARTAGER

Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

C’est le passage obligé pour tout candidat qui n’a pas le soutien d’un parti représenté au Parlement : il doit recueillir deux millions de parrainages, deux millions de signatures de citoyens, qu’il doit remettre à la Commission électorale. Celle-ci vérifie ensuite un échantillon et donne son feu vert, si le pourcentage de signatures non valides n’excède pas les 5%.

Une procédure lourde et soumise à l’arbitraire de la commission électorale, que dénonce l’un des candidats, le milliardaire Mikhaïl Prokhorov. « La procédure actuelle est malhonnête, injuste, prohibitive et je dirai même, humiliante ».

Si Mikhaïl Prokhorov est en bonne voie pour entrer dans la course à la présidentielle, selon la Commission électorale, le candidat du parti libéral Iabloko aurait, lui, présenté plus de 20% de signatures non valides, ce que réfute le principal intéressé, qui dénonce une décision politique. « Ceux qui sont en désaccord avec ce qui se passe en Russie aujourd’hui, ceux qui veulent une Russie différente, ouverte, démocratique, européenne, moderne, ceux-là ne sont pas autorisés à participer aux élections », explique Grigori Iavlinski.

Le parti libéral Iabloko avait déployé de nombreux observateurs lors des législatives de décembre et comptait faire de même pour les échéances de mars. La Commission électorale doit annoncer d’ici quelques jours la liste officielle des candidats autorisés à se lancer dans la course présidentielle, où Vladimir Poutine est le grand favori.

 

 

rfi.fr_______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires