Russie: rencontre au sommet entre le dirigeant nord-coréen Kim et Medvedev

Russie: rencontre au sommet entre le dirigeant nord-coréen Kim et Medvedev

160
0
PARTAGER

Les entretiens se dérouleront à Oulan-Oudé, capitale de la république russe de Bouriatie, en majorité bouddhiste et située à 5.500 km à l’est de Moscou, a indiqué à l’AFP une source proche de la situation, le Kremlin n’ayant annoncé aucun détail sur ce sommet entouré du plus grand secret.

 

Arrivé samedi en Extrême-Orient russe à bord de son train blindé, le dirigeant nord-coréen effectue sa troisième visite en Russie après ses déplacements de 2001 et 2002.

M. Kim, qui s’était rendu en Chine il y a deux mois, cherche à obtenir une aide économique de ses alliés pour faire face à une pénurie de denrées alimentaires et à des inondations dévastatrices en juillet en Corée du Nord, pays fermé au reste du monde et en conflit larvé avec la Corée du Sud.

La Russie a annoncé la semaine dernière l’octroi d’une aide humanitaire de 50.000 tonnes de blé à la Corée du Nord. La première partie de cette aide est déjà arrivée et les livraisons devraient s’achever d’ici à septembre.

La visite de Kim Jong-Il intervient après une série de rencontres de haut niveau entre représentants de Pyongyang, Washington, Séoul et Pékin, afin de relancer les négociations sur le programme nucléaire nord-coréen, au point mort depuis décembre 2008.

La Russie participe aux discussions à Six (Corée du Nord, Corée du Sud, Chine, Etats-Unis, Japon) visant à convaincre Pyongyang d’abandonner son programme nucléaire en échange d’une aide importante dans le domaine de l’énergie.

Les pourparlers entre MM. Kim et Medvedev devraient aussi porter sur le gaz, le géant russe Gazprom étant en négociations avec des groupes énergétiques des deux Corées pour un projet de gazoduc passant par le Nord afin d’acheminer du gaz dans le Sud.

Dans un message envoyé à M. Kim peu avant sa venue en Russie et publié par un média d’Etat nord-coréen, le président russe a appelé Pyongyang à participer à ce projet.

Selon des experts, Kim chercherait aussi un soutien de Moscou dans le processus de transmission du pouvoir en faveur de son plus jeune fils Kim Jong-Un à la tête de l’Etat stalinien, seule dynastie communiste au monde.

AFP_________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires