PARTAGER

Après avoir mobilisé une coalition militaire arabo-islamique au Yémen pour en chasser les rebelles houthis alliés de l’Iran, l’Arabie Saoudite vient de réunir une liste de 40 pays islamiques, dont ce dernier est exclu, pour constituer une coalition militaire pour lutter contre le terrorisme là où il opère, notamment au Moyen-Orient.

Cette initiative à laquelle participe le Maroc, fidèle allié de l’Arabie Saoudite, s’est concrétisée au cours d’une réunion des ministres de la défense des pays concernés à Ryad qui abritera le centre de commandement de cette force qui a été pensée et mise sur pied par le prince-héritier Mohammed Ben Salmane, décidément présent sur tous les fronts relatifs à la sécurité de son pays et aux moyens de réduire l’importance militaire régionale.

Des moyens militaires conséquents ont été décidés pour cette force avec une grande partie prise en charge par les saoudiens qui lui ont fixée pour objectif prioritaire d’éradiquer le terrorisme et de mettre fin à la déstabilisation des états qu’il menace. Avec la présence d’une coalition militaire arabo-islamique au Yémen et cette force anti-terroriste islamique dont elle rendra également la tête, Ryad se présente désormais comme la deuxième puissance militaire de cette région après l’Iran, ce qui donne à penser que l’escalade ne s’arrêtera pas là.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires