PARTAGER
Sans grande surprise, l’actuel chef du gouvernement, El Othmani, a été élu lors du 8ème congrès tenu ce week-end, secrétaire général de sa formation islamique du PJD. Bien que élu d’une courte tête devant son seul concurrent, le psychiatre est parvenu à rassurer sa salle d’attente.
Des attentes qui seront comblées avec sa réelle reprise en main du parti en comptant sur un secrétariat général composé en grande partie de ses proches. Finie donc l’ère Benkirane , son prédécesseur et rival dont il devra faire oublier son long mandat mouvementée en raison de ses frictions avec le conseiller royal El Himma. Benkirane avait également fini par irriter le palais par ses sorties médiatiques et publiques tonitruantes et controversées largement relayées par les réseaux sociaux.Avec El Othmani, rien de tel ne risque de se produire, l’homme étant connu pour être consensuel et discret. La première question qui se pose à présent est de savoir s’il a la capacité à mener de front ses fonctions de chef de gouvernement et de parti, contrairement à Benkirane qui se montrait très à l’aise en portant cette double casquette. Débarrassé des adversaires alliés à Benkirane qui ont mordu la poussière au cours de ce congrès après avoir été mis en minorité, El Othmani pourra compter sur sa garde rapprochée composée de certains de ses ministres actuels pour relever les nombreux défis qui l’attendent.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires