PARTAGER
Les négociations sont toujours en cours et ne sont pas prêtes de connaître une issue encore une fois pour permettre aux organisateurs du festival « Mawazine » d’annoncer enfin la participation de la méga star marocaine de la chanson arabe, dont le public ne s’explique pas l’absence répété à cet événement depuis qu’il est devenu une vedette planétaire sollicité de partout et multipliant les succès , les records et les titres de gloire qu’aucun chanteur marocain n’a pu enregistrer de la sorte.
Pourtant il existe bien une raison à cela et tourne autour du cachet réclamé par l’artiste qui après avoir avoisiné les 600 000 dirhams s’est envolé pour s’établir à 10 fois plus soit 6 millions de dirhams, à prendre ou à laisser, car le jeune chanteur estime à juste titre que s’il est invité en tant que star internationale, il est tout à fait normal que son cachet soit aligné sur celui des autres chanteurs grassement payés qui partagent l’affiche avec lui. Un raisonnement qui tient la route mais que les organisateurs rejettent.
Ce dialogue de sourds qui se poursuit par épisodes depuis bientôt quatre années n’a abouti pour l’instant à aucun compromis et Saad Lamjarrad s’en tient à une position de principe, à moins qu’une improbable médiation ne vienne changer la donne.
Son absence risque une nouvelle fois de constituer un manque à gagner en termes de rentrées d’autant plus qu’il est assuré de faire le plein y compris avec un public étranger qui n’hésitera pas à faire le déplacement des pays arabes pour l’applaudir. Pour l’heure, il faudra encore patienter.

Commentaires