PARTAGER

Très bonne nouvelle pour le chanteur marocain Saad Lamjarrad et pour ses fans suite à la décision de la justice française de le remettre en liberté de manière provisoire mais de le garder sous contrôle, en attendant son procès et en lui faisant porter un bracelet électronique pour le garder sous contrôle en attendant le verdict final.

Cette mesure ne l’autorise pas toutefois, à être totalement libre de ses mouvements puisqu’il ne doit pas quitter le lieu de résidence qu’il a choisi et qu’il doit fournir constamment des informations sur ses activités quotidiennes en cas de changement en les communiquant à travers un boîtier relié à une prise dont il ne doit pas s’éloigner. En cas de violation de cette règle, Saad Lamjarrad encourt une peine de prison en plus de celle qu’il risque à l’issue de son jugement. Ceci pour dire que le chanteur n’est pas blanchi des accusations portées contre lui, pour autant.

En effet, car cette remise en liberté signifie aux yeux du droit français que l’une ou la totalité des accusations de viol aggravé avec agression physique ont été retenues par la juge en charge de son dossier restent valables et ne font de plus un coupable présumé mais un accusé sur lequel pèsent des charges qui lui vaudront une peine d’emprisonnement.

Mais Saad Lamjarrad ne tient pas à gâcher son plaisir de retrouver sa liberté conditionnelle pour l’instant, même si la suite des événements ne s’annonce pas sous les meilleurs jours. Pour l’nstant donc, c’est le « Wait and Sée » comme disent les anglo-saxons.

Commentaires