PARTAGER
Pour la première fois de son existence, le chanteur Saad Lamjarrad a fêté seul et dans une triste ambiance, son premier anniversaire en prison.
L’année dernière à la même date, il faisait les rêves les plus fous en pleine ascension fulgurante et alors que tout lui souriait, sauf une page douloureuse de son destin qui allait s’ouvrir quelques mois plus tard pour rester ouverture comme une blessure béante jusqu’à ce jour du 7 avril.
Mais de l’avis de tous ceux qui le connaissent de près dont ses parents admirables de courage, le chanteur aux multiples succès mondiaux n’est pas homme à se laisser abattre dans les épreuves difficiles et tire de sa mésaventure toutes les leçons qui forgent une vie et une carrière.
Mardi prochain au tribunal de Paris, Saad Lamjarrad aura la rencontre la plus décisive depuis son emprisonnement avec la juge chargée de son procès qui statuera définitivement sur son cas, soit en décidant que l’affaire est désormais close faute de preuves, soit le renvoyer en prison pour de longs mois et probablement des années.
Une liberté provisoire n’étant pas en sa faveur car elle ne ferait que compliquer sa situation, Saad Lamjarrad garde l’espoir de voir la juge garder son avis favorable à son égard et le libérer définitivement face à son accusatrice de viol dont le rôle est resté très trouble depuis le premier jour.

Commentaires