PARTAGER
Enfin des bonnes nouvelles avant une semaine qui s’annoncent décisives pour l’avenir de Saad Lamjarrad. Selon des informations fiables obtenues par la presse dans l’entourage de l’artiste poursuivi en France dans une affaire de viol, il pourrait bénéficier d’une liberté surveillée et devra pour cela, porter un bracelet électronique qui l’empêcherait de quitter le territoire français en attendant la fin de son procès que son nouvel avocat Dupond-Moretti entrevoit avec optimisme avec l’espoir d’une confrontation devant le juge du chanteur avec la plaignante, une jeune française sur laquelle l’on en sait un peu plus.
Âgée d’une vingtaine d’années, la dénommée Laura Prioul exercerait le métier d’ « escort-girl « , autrement dit une femme payée pour « tenir compagnie » à des clients en n’excluant pas des rapports sexuels tarifés, ce qui confirmerait la version du piège dans lequel serait tombé Lamjarred, comme le croit son avocat, raison pour laquelle il insiste pour une confrontation à laquelle s’oppose cette fille que le chanteur aurait rencontré dans une boîte de nuit alors qu’elle se trouvait avec d’autres filles exerçant la même activité ainsi qu’un égyptien, apparemment un rabatteur connu dans ce business nocturne.
Si la liberté surveillée lui est accordée, l’artiste malheureux qui vit de mauvais jours dans sa cellule de prison, devra attendre longtemps avant d’être fixé définitivement sur son sort.

Commentaires