PARTAGER

Pour la deuxième année consécutive, le chanteur Saad Lamjarred, se voit décerner le titre envié de Meilleur Artiste de l’année qui s’achève. Une confirmation pour sa carrière réussie, sa créativité, son talent, et son succès grandissant auprès de millions de fans à travers le monde arabe.

Ni son exil forcé en France, ni ses ennuis judiciaires dans ce pays avec deux plaintes déposées contre lui, l’une pour tentative de viol aggravé, l’autre pour non respect d’un contrat relatif à son concert de Paris annulé en raison de cet incident avec une jeune fille, de poursuivre sa brillante carrière internationale avec chaque année, un tube repris partout en chœur, surtout sur les ondes pour rester en tête des mois durant, en tête des « Hit-Parades. C’est le cas cette année encore avec son single, « Let Go », produit en France alors qu’il se trouvait en liberté surveillée et pas entièrement libre de tous ses mouvements, un titre qui l’a considérablement propulsé au rang de chanteur le plus célèbre de toute la scène musicale marocaine et arabe avec plus de 100 millions de vues. Ses détracteurs, il en garde, le croyaient broyé et fini par ses affaires personnelles compliquées et les plaintes pour viols répétés, mais il n’en sera rien, car même dans l’adversité, le chanteur conserve toute sa force et son génie créatif après avoir bousculé les modes et les standards de la chanson arabe. Son seul regret reste de n’avoir pas pu donner le plus grand concert de sa carrière à Paris en raison de l’incident précité survenu quelques heures plus tôt.

Un regret qui ne devrait plus être qu’un lointain souvenir quand il aura définitivement échappé aux poursuites devant les tribunaux parisiens. Ses fans attendent chaque jour ce dénouement pour son retour au pays.

 

Par Nabila Kandili

 

Actu-maroc.com

Commentaires