Sahara: la France appuie le plan marocain d’autonomie comme base sérieuse et...

Sahara: la France appuie le plan marocain d’autonomie comme base sérieuse et crédible pour une solution politique juste

707
0
PARTAGER

La France a souligné, jeudi, son appui au plan marocain d’autonomie comme base sérieuse et crédible en vue d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara, et réitéré son soutien aux efforts déployés dans le cadre des Nations unies pour parvenir à un règlement de ce conflit.

Dans la déclaration finale sanctionnant les travaux de la 12ème réunion de Haut niveau France-Maroc, tenus à Paris sous la présidence du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, et de son homologue français, Manuel Valls, la France a souligné qu’elle appuie le plan d’autonomie marocain comme base sérieuse et crédible en vue d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le Maroc et la France ont par ailleurs reconnu que le règlement politique de la question du Sahara et le renforcement de la coopération entre les Etats membres de l’UMA contribueraient à la stabilité et à la sécurité dans la région, ajoute la même source.

Les deux pays ont, d’autre part, marqué leur commune ambition en faveur du développement et de la stabilité du continent africain. Ils ont réitéré leur volonté d’encourager de nouveaux partenariats avec le continent dans les domaines des investissements économiques, de l’enseignement supérieur et de la sécurité alimentaire.

Ils sont convenus de renforcer les mécanismes de coopération triangulaire au profit de l’Afrique et ont également réitéré leur vision partagée de la francophonie comme un espace de solidarité et d’opportunités.

S’agissant de la Libye, la France et le Maroc ont souligné la nécessité urgente de trouver une solution politique dans le cadre de la médiation conduite par le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies. La France s’est félicitée en outre de l’initiative prise par le Maroc d’abriter, depuis le 5 mars 2015, le dialogue inter-libyen, lit-on dans la déclaration.

Commentaires