Sahara: Le Maroc lance un appel fraternel à l’Algérie

Sahara: Le Maroc lance un appel fraternel à l’Algérie

365
0
PARTAGER

L’appel du Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, qui se réfère aux résolutions du Conseil de sécurité qui demandent, depuis avril 2007, « aux parties et aux Etats de la région de coopérer pleinement avec les Nations Unies et les uns avec les autres, pour parvenir à une solution politique », est intervenu dans le cadre du droit de réponse aux propos du ministre algérien des affaires étrangères qui a évoqué, lors d’une intervention devant la 22ème session du Conseil des droits de l’homme, la question du Sahara en se référant à la recommandation du dernier rapport du Secrétaire général des Nations Unies, au sujet de la protection des droits de l’Homme au Sahara.

Lors de son intervention, Omar Hilale a relevé que le paragraphe 106 de la section des observations et recommandations du rapport en question précise que « toutes les parties ont des responsabilités en matière de protection des droits de l’homme » et « que, par conséquent, cette recommandation s’adresse également à l’Algérie, en sa qualité de pays hôte des populations des camps de Tindouf, et ce conformément au droit international ».

Le diplomate marocain a rappelé, à cet égard, que l’Algérie est partie prenante à un triple titre : au processus politique pour la recherche d’une solution politique consensuelle a ce différend, dans le domaine humanitaire pour la mise en Âœuvre des Mesures de confiance du HCR et dans le respect et la protection des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf.

S’agissant de la situation des droits de l’homme au Sahara marocain, M. Hilale a souligné que le Maroc assume pleinement ses engagements nationaux et internationaux pour garantir le respect des droits de l’Homme pour tous ses citoyens et sur l’ensemble de son territoire national, en rappelant à ce titre que le Royaume a reçu 5 procédures spéciales jusqu’en 2011, trois autres procédures en 2012, et s’apprête à recevoir trois autres titulaires de mandat en 2013.

Ce respect a été confirmé par le Secrétaire général des Nations unies qui s’est félicité au paragraphe 121 dans son rapport d’avril 2011 « de l’engagement du Maroc d’assurer un accès sans conditions et sans obstacles à tous les titulaires de mandat relevant des procédures spéciales du conseil des droits de l’Homme », a dit M. Hilale.

Le respect par le Maroc de ses engagements a été également reconnu et conforté par le Conseil de sécurité qui s’est félicité dans sa résolution 2044 d’avril dernier, de « l’installation à Dakhla et Laâyoune, dans la région du Sahara, des commissions régionales du Conseil national des droits de l’homme, et des mesures que le Maroc a prises pour remplir l’engagement qu’il a pris d’assurer un accès sans réserves ni restrictions à tous les titulaires de mandats relevant des procédures spéciales du Conseil des droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies », a-t-il souligné.

 

 

 

Actu-maroc.com

Commentaires