Sahara: M. Ameur exhorte les Marocains de France à se remobiliser

Sahara: M. Ameur exhorte les Marocains de France à se remobiliser

171
0
PARTAGER

Lors de meetings animés samedi et dimanche à Paris, à Orly et à Choisy-le-Roi en présence des compétences et associations marocaines et des ONG franco-marocaines agissant dans la capitale et les villes limitrophes, M. Ameur a estimé que l’heure était plus que jamais à la mobilisation.

Les Marocains ne devraient pas baisser la garde, a-t-il dit, même si la France n’a eu de cesse de soutenir le Maroc dans son bon droit et que le plan d’autonomie est salué et appuyé au niveau officiel, dans les sphères parlementaires, par des élus et partis politiques.

La mobilisation doit rester de mise, a-t-il poursuivi, car les adversaires de l’intégrité territoriale du Maroc, forts de l’appui et de la manne financière de leur sponsor, continuent de s’activer sur le plan local, au niveau de certaines mairies, pour les rallier à leurs thèses.

M. Ameur a rappelé à l’assistance l’opération avortée de déstabilisation et la manipulation médiatique à laquelle ils se sont livrés à l’occasion des événements de Lâayoune en novembre dernier.

Cette orchestration montre que ces adversaires ne reculent devant rien dans leur entreprise tendant à ternir l’image du Maroc et à détourner l’attention du fond du dossier du Sahara et de l’effort du Maroc pour le régler à travers le plan d’autonomie.

Il a appelé tout un chacun, cadre supérieur, élu, étudiant, commerçant ou travailleur, à continuer, dans son domaine d’activité et dans ses rapports sociaux, à expliquer et à défendre la justesse de la position du Maroc, l’attachement de tous les Marocains, et dans l’unanimité, à la marocanité du Sahara.

Il faudra également saisir toute occasion pour mettre en pièces les arguments fallacieux invoqués par les porte-voix du Polisario en France.

M. Ameur a mis en garde contre les manœuvres des adversaires du Maroc qui investissent désormais d’autres sphères, en particulier celles des droits de l’homme, dans une tentative de contrarier les réformes d’envergure engagés par le Maroc et d’ébranler son attachement à son projet de société démocratique et moderne, qui est un choix irréversible.

Il a, à ce titre, annoncé que le gouvernement est disposé à fournir l’information et la formation pour les acteurs de la société civile issus de la communauté marocaine à l’étranger pour leur permettre d’être au fait du dossier du Sahara, qui jouit de l’unanimité de tout le peuple marocain, pour leur permettre de mieux le défende.

 

 

Commentaires