PARTAGER

C’est une prise historique que viennent de réaliser les membres du BCIJ, le Bureau Central d’Investigation Judiciaire avec l’aide de la Gendarmerie Maritime et la Marine Royale, mettant la main sur une quantité phénoménale de cocaïne jamais saisie dans le royaume.

Si les services à l’origine de ce coup historique refusent toujours de communiquer le poids exact de cette opération, il est aidé de comprendre pourquoi, l’on peut parier que cette dernière est la plus importante jamais menée dans l’histoire de la lutte anti-drogues dures, surtout que la mafia internationale tentait de s’implanter dans une zone maritime relevant des eaux territoriales marocaines pour en faire un couloir du trafic international de cocaïne en provenance d’Amérique Latine.

Grâce à la coopération internationale, la saisie a été opérée à bord d’un chalutier marocain au moment du transbordement de la marchandise, un chalutier appartenant à un ressortissant marocain qui se servait du commerce international de poissons comme couverture pour masquer son trafic et ses liens avec la mafia internationale, ce qui lui a valu plusieurs avis de recherche.

L’enquête en cours demandera du temps avant de livrer tous ses secrets pour remonter toutes les filières impliquées dans ce vaste trafic, des fournisseurs jusqu’aux détaillants dans les pays africains aux quels une grande partie dela marchandise saisie était destinée.

Commentaires