PARTAGER
Le comité exécutif de la FIFA tiendra une réunion extraordinaire le 20 octobre à Zurich, en plein scandale de corruption qui secoue la planète football, indique la fédération sur son site.

C’est la première réunion du genre depuis la suspension pour trois mois du président démissionnaire de la FIFA, Joseph Blatter, et du principal candidat à sa succession, Michel Platini, par la commission d’éthique de la fédération.

Les points à l’ordre du jour de cette rencontre n’ont pas été communiqués par l’instance dirigeante du football, mais les observateurs évoquent l’éventuel examen d’un report de l’élection présidentielle de la FIFA, prévue le 26 février 2016.

En effet, deux candidats à la succession du Suisse Sepp Blatter viennent d’être sanctionnés par la commission d’éthique de la fédération internationale. Il s’agit du Français Michel Platini, suspendu à titre conservatoire pendant 90 jours, et du Sud-Coréen Chung Mong-joon, interdit d’exercer toute activité liée au football pour une période de six ans.

« Les circonstances sont exceptionnelles et c’est pourquoi il faut une réunion. C’est ensemble que nous pourrons surmonter ces temps difficiles », a écrit le président de la Confédération asiatique (AFC) et vice-président de la FIFA, Salman Ben Ibrahim Al-Khalifa dans une lettre adressée à Issa Hayatou qui assure l’intérim à la tête de la fédération.

La suspension de MM. Blatter et Platini fait suite à l’ouverture d’une enquête pénale en Suisse contre M. Blatter pour des soupçons de corruption liés notamment à la vente des droits télévisés des Coupes du monde 2010 et 2014 à « un prix en-dessous du marché ».

La justice helvétique a dans ce contexte donné son feu vert à l’extradition vers les Etats-Unis de cinq hauts fonctionnaires de l’instance dirigeante du football mondial, dont l’ex-président de la fédération, Jeffrey Webb.

Les autorités judiciaires américaines soupçonnent 14 hauts fonctionnaires du football d’avoir accepté des pots-de-vin de plus de 100 millions de dollars.

Commentaires