Maison A la une SCANDALE AU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES APRÈS LA NOMINATION D’UN NOUVEAU MINISTRE.

SCANDALE AU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES APRÈS LA NOMINATION D’UN NOUVEAU MINISTRE.

3983
0
PARTAGER

A peine nommé, le nouveau ministre délégué aux affaires étrangères en charge de la coopération internationale, fait une entrée fracassante dans ce département en traînant des casseroles qui font délier les langues, alors qu’un diplomate de carrière était attendu à ce nouveau poste.

L’heureux nommé n’est en effet que Mouhcine El Jazouli, patron d’un cabinet important de consulting en stratégie, qui a déjà accompagné le ministère des affaires étrangères et de la coopération au cours de missions de conseil menées il n »y a pas très longtemps. Le risque de conflit d’intérêt est donc grand d’autant plus qu’un dossier sentant le souffre a marqué les relations entre le cabinet du nouveau ministre, Jazouli, le bureau Valyans, et le ministère qu’il vient de rejoindre en qualité de ministre délégué. Pour son travail d’évaluation des politiques nationales en matière de coopération en Afrique, le bureau d’études précité a eu accès a des documents et données confidentiels, chose que la loi lui interdit en principe.

Malgré cette affaire vite étouffée, la secrétaire d’état à la coopération internationale, Mounia Boucetta qui lui a confié ce travail n’a pas été sanctionnée et a conservé son poste mais plus grave encore, c’est le patron de ce cabinet qui se voit parachuté comme ministre délégué, de quoi se poser légitimement plusieurs questions. Au moment où le royaume cherche à consolider son action en Afrique, ce n’est pas avec un tel boulet qu’il le fera de la meilleure manière.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires