SCANDALE :LA PIÈCE DE THÉÂTRE MAROCAINE « DIALI » QUI TRAITE DU VAGIN, INTERDITE...

SCANDALE :LA PIÈCE DE THÉÂTRE MAROCAINE « DIALI » QUI TRAITE DU VAGIN, INTERDITE A PARIS

1317
0
PARTAGER

Un gros grain de sable est venu perturber la riche programmation de l’événement culturel consacré au Maroc par l’Institut du Monde Arabe à Paris.

Alors qu’artistes de différentes disciplines, colloques et expositions se succèdent depuis des semaines et jusqu’au printemps prochain, une pièce de théâtre jouée par des femmes et qui fait dans la provocation avec son contenu et son titre « Diali »  » Le Mien, il est à moi », allusion au vagin et libre adaptation de la pièce française « Dialogue avec le vagin » a été retirée de la programmation brusquement et sans préavis.

S’il ne s’agit pas ouvertement d’une censure , la chose en a tout l’air tant qu’aucune explication officielle n’a été fournie pour expliquer l’annulation du spectacle. Il faut savoir en effet, que l’Institut du Monde Arabe où la pièce devait se jouer est
financé par les subventions des pays arabes dont l’un y aurait trouvé matière à critiquer et donc demandé son annulation.

Ce pays serait-il le Maroc ? Piste certainement à écarter.
Car la pièce à scandale, qui se veut une réflexion sur l’émancipation de la femme marocaine a été présentée à plusieurs reprises dans le royaume et même élaborée avec les témoignages de femmes issues des quartiers populaires de Rabat.

L’autre hypothèse serait l’existence de menaces de la part de milieux extrémistes se réclamant de l’Islam radical qui aurait eu vent de la programmation de cette pièce osée à ne pas jouer devant tous les publics.

Commentaires