Scandale: un marocain révèle la filouterie de Georges Kardahi

Scandale: un marocain révèle la filouterie de Georges Kardahi

304
0
PARTAGER

Le Maroc a été encore une fois de plus la cible de certains médias égyptiens malveillants qui veulent ternir l’image du pays. Mais cette fois-ci la ficèle est trop grosse.Et c’est  l’émission controversée « al mousamih al karim » animée par le célèbre animateur libanais Georges Kardahi diffusée sur la chaine égyptienne CBC qui prend du service dans cette campagne anti marocaine.Scénarios de mauvais goûtDans une déclaration exclusive à Menara.ma, Mokhtar Maarifi a révélé qu’une réalisatrice marocaine prénommée « Asmaa » lui a proposé, ainsi que d’autres personnes du quartier Yasmina de l’arrondissement Ain Chock à Casablanca (où il habite), à signer des contrats d’adhésion desquels ils louent leurs services au programme  « al mousamih al karim » sous la houlette de l’ancien présentateur de l’émission « qui veut gagner des millions – version ar ». Le jeune marocain a pris part à un jeu de rôle dans des scénarios de mauvais goût présentant le Maroc comme un pays de sorcellerie et de charlatanisme par excellence.Mokhtar Maarifi a été l’invité du plateau de « al moussamih al karim » le mois de juillet dernier, affirmant qu’il est dans une relation de mariage avec une femme marocaine qui lui a demandé d’assister à cette émission pour qu’elle se fasse pardonner, mais Mokhtar avait refusé en justifiant que sa femme l’avait ensorcelé. Cette sorcellerie lui aurait coûté ses cheveux devenant ainsi chauve.Les regrets de MaarifiToutefois, Maarifi a déclaré dans sa confession à Menara qu’il n’avait aucune relation avec ladite femme, que l’épisode n’était qu’une « pièce de théâtre » de mauvaise facture et qu’il n’a fait que jouer le rôle qu’on lui a demandé.Maarifi a affirmé à Menara qu’il regrette son jeu et qu’il ne s’était pas rendu compte des conséquences de son interprétation du rôle qu’on lui a attribué dans ce programme. Il se justifie par le fait qu’il craignait une punition de la part des producteurs de l’émission après lui avoir payé le voyage en Egypte lui et ses amis « comparses » en Egypte contre une somme allant de 1500 à 2500 dirhams. C’est donc un nouvel épisode noir des médias égyptiens en l’espace de quelques semaines. Récemment, la journaliste égyptienne de la chaine ON TV, Amani Khayatt avait proféré des insultes à l’égard du Maroc et de ses citoyens. Elle avait estimé que l’économie du Maroc reposait sur la prostitution et que le pays était l’un des plus touchés par le sida.

Source : Menara.ma

Actu-maroc.com ________________________________________________________

Commentaires