SCANDALEUX! DES OBJETS SEXUELS EN VENTE A CASABLANCA

SCANDALEUX! DES OBJETS SEXUELS EN VENTE A CASABLANCA

1005
0
PARTAGER

Culottes pour hommes à formes phalliques démesurées, seins en plastique, costumes de métiers féminins très suggestifs et autres attirails pour jeux interdits…autant de produits habituellement disponibles dans les sex shops et autres boutiques spécialisés mais que l’on ne s’attend pas à trouver dans les rayons d’un grand magasin habituellement fréquenté par les familles qui au tout début de l’éclatement de l’affaire ont pensé à tort que les choses allaient rentrer dans l’ordre. Mais rien n’y fait, les articles controversés sont toujours là, proposés à la vente libre.

 

Pour l’heure, il est toujours impossible de savoir s’il s’agit bien d’une erreur d’approvisionnement de la part du magasin ou d’aiguillage de la livraison de la part des sociétés exportatrices de telles babioles très en vogue à l’étranger. Le magasin en question, très connu du reste, se serait-il trompé de fournisseur ? Quand bien même cela se serait produit, ses chefs de rayon avaient toute la latitude de s’en apercevoir et de les nettoyer de ces accessoires sexys, destinés à une clientèle particulière qui n’hésite pas à s’en approvisionner pour satisfaire ses fantasmes.

Il faut savoir que le magasin s’expose à de lourdes sanctions si l’on en juge par l’article 497 du code pénal qui stipule que: Quiconque excite, favorise ou facilite habituellement la débauche ou la corruption de mineurs de moins de 18 ans, de l’un ou l’autre sexe, ou même occasionnellement de mineurs de 15 ans, est puni de l’emprisonnement de 2 à 5 ans et d’une amende de 200 à 5000 dirhams. Un autre texte de loi contenu dans l’article 503 va encore plus loin : Est puni d’emprisonnement d’un à 5 ans et d’une amende de 10 000 à 1 million de dirhams quiconque produit, diffuse, publie, importe, exporte, expose, vend ou détient des articles pornographiques. La messe est dite et l’on reste curieux de connaître la suite que donneront les responsables de ce grand magasin et de ce que l’on espère être une méprise.

Plus grave encore et l’on se doit bien de le préciser, les articles incriminés qui font scandale sont soigneusement disposés dans le rayon  » farces & attrapes « , très prisés par les enfants . D’où semble-t-il le côté farce de mauvais goût de cette affaire qui continue de défrayer la chronique depuis plusieurs jours déjà.

Jalil Nouri pour actu-maroc.com _____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires