PARTAGER

Branle-bas de combat autour du complexe cinématographique de Casablanca qui a vécu des scènes de panique indescriptibles ce samedi.

Ils étaient plusieurs dizaines d’enfants assistant à une projection, certains accompagnés de leurs parents, d’autres livrés à eux-mêmes. C’est de cette catégorie qu’a brusquement surgi un gamin pour se jeter sur un extincteur de la salle en question et l’actionner en arrosant les spectateurs. Il est aisé d’imaginer les bousculades et le mouvement de panique qui s’en est suivi allant jusqu’à des évanouissements et des blessures légères. Misant sur un acte plus grave en cette période de menaces terroristes en raison de la situation tendue au niveau mondial. Les responsables du complexe ont vite alerté autorités et tout ce que la police compte comme éléments spécialisés ainsi que ceux de la protection civile, au milieu d’enfants et de parents croyant avoir échappé au pire.

L’idée s’est vite répandue que l’enfant à l’origine de l’incident était sous le coup de psychotropes et voulait commettre l’irréparable. Tout compte fait, il ne s’agissait que d’une mauvaise plaisanterie avec laquelle le turbulent spectateur comptait faire l’intéressant et se distinguer sans mesurer la portée de son geste.

La police scientifique et les forces anti-terroristes avaient jugé utile tout de même de se déplacer. Le mauvais plaisantin a été remis à ses parents après un interrogatoire de pure forme et promis de ne plus recommencer.

 

Commentaires