SECOURS ET DETRESSE, LA POLICE PLUS VITE SUR LES LIEUX

SECOURS ET DETRESSE, LA POLICE PLUS VITE SUR LES LIEUX

694
0
PARTAGER

Depuis son arrivée il y a peu, à la tête de la sûreté nationale, Abdelatif Hammouchi multiplie les initiatives pour apporter des changement notables aux méthodes de ses services souvent accusés de traîner les pieds quand il s’agit de servir les citoyens.

Le haut responsable sécuritaire vient de s’attaquer à un canard boiteux, le service des appels d’urgences, le fameux 19, connu pour tarder dans ses interventions d’urgence, en lui substituant l’  » Unité Mobile de Police de Secours », actuellement à l’essai à Rabat, qui se déploiera plus rapidement en se basant sur le recours aux « faucons » ces policiers en civil circulant à bord de motos qui interviendront plus rapidement que leurs collègues à bord d’estafette dont les citoyens critiquent très souvent leur retard après qu’ils les aient sollicité leur aide sur le numéro « 19 ».

Le nouveau service compté justement et également sur l’amélioration des prestations au niveau de la réception des appels au niveau des télécommunications pour répondre au plus vite aux messages de détresse. La touche du nouveau patron de la police nationale continue à se faire ressentir après la première étape qui a concerné les ressources humaines.

Commentaires