Ségolène Royal récupère la présidence de la COP 21

Ségolène Royal récupère la présidence de la COP 21

558
0
PARTAGER

Ségolène Royal, ministre française de l’Environnement, a annoncé mercredi qu’elle assurerait jusqu’à novembre la présidence de la conférence sur le climat de l’ONU (COP 21), quittée par l’ex-chef de la diplomatie Laurent Fabius en raison de nouvelles fonctions au Conseil constitutionnel.

 Ségolène Royal récupère la présidence de la COP 21
En novembre, cette présidence doit être remise au Maroc pour la COP 22. Entre-temps, quelques rendez-vous formels sont prévus, notamment le lancement de la signature de l’accord obtenu en décembre à Paris, à l’ONU à New York le 22 avril.

Le président François Hollande « m’a proposé de prendre cette responsabilité (et) j’ai accepté », a déclaré l’ex-compagne du chef de l’Etat à la chaîne iTÉLÉ.

Après avoir tenté de cumuler ses fonctions de président de la COP 21 avec celles nouvelles de président du Conseil constitutionnel en France, Laurent Fabius avait renoncé lundi aux premières dans une lettre à François Hollande. Quelques jours auparavant, il continuait de dire qu’il garderait un bureau au ministère des Affaires étrangères pour ses fonctions de président de la COP 21.

Organisme indépendant, le Conseil constitutionnel est chargé de vérifier la conformité des lois avec la Constitution.

Ségolène Royal, qui n’a pas été retenue comme nouvelle ministre des Affaires étrangères lors du remaniement gouvernemental français de la semaine dernière, avait réclamé une clarification des rôles. Rivale politique de longue date de Laurent Fabius, son portefeuille avait été élargi lors du remaniement aux « Relations internationales sur le climat ».

Commentaires