Séisme au Japon: explosions à la centrale de Fukushima, alerte au tsunami...

Séisme au Japon: explosions à la centrale de Fukushima, alerte au tsunami levée

277
0
PARTAGER

Le porte-parole du gouvernement japonais, Yukio Edano, a peu après confirmé ces informations, et ajouté que la possibilité d’une importante fuite radioactive était « faible ». « Selon l’Agence de sûreté nucléaire, bien que le toit du bâtiment ait été soufflé, l’enceinte de confinement qui abrite le réacteur n’a été pas affectée », a détaillé pour sa part la chaîne publique NHK.

 

L’Agence japonaise de sûreté nucléaire a expliqué en outre que ces explosions avaient été provoquées par de l’hydrogène.

Une explosion similaire avait eu lieu samedi sur le réacteur 1 de la même centrale. Tepco avait entrepris une opération pour relâcher de la pression sur ce réacteur, dont le système de refroidissement était tombé en panne après le séisme et le tsunami de vendredi.

Sept personnes qui avaient disparu après ces explosions ont été retrouvées et six d’entre elles sont blessées, portant le nombre de blessés à neuf au total, a annoncé l’agence Jiji. L’opérateur de la centrale, Tokyo Electric Power (Tepco), avait rapporté peu avant que sept personnes, dont six soldats, étaient portées disparues à la suite de ces explosions d’hydrogène au niveau de la partie supérieure du bâtiment, accidenté après le séisme et le tsunami de vendredi dans le nord-est du Japon.

Par ailleurs, l’alerte au tsunami sur les côtes nord-est du Japon a été levée lundi, vers 13H00 locale (04H00 GMT), par les autorités des préfectures bordant la façade Pacifique. « Il n’y a plus de crainte d’un tsunami pour le moment, mais nous continuons à demander aux résidents de rester vigilants », a déclaré à l’AFP un responsable de la préfecture de Fukushima. Les autorités du port de Hachinoe, dans la préfecture d’Aomori, plus au nord, ont également levé leur ordre d’évacuation des quelque 13.000 habitants de la ville.

Une vague de trois mètres de haut avait été localisée lundi en fin de matinée au large de la préfecture de Fukushima, où se trouvent plusieurs centrales nucléaires, par un hélicoptère des pompiers.
Les autorités locales avaient immédiatement déclenché une alerte vers 11H20 (02H20 GMT) demandant aux riverains de se mettre à l’abri.

L’Agence météorologique japonaise, chargée de suivre les séismes et les tsunamis, avait toutefois indiqué qu’elle n’avait pas enregistré de nouveau séisme, qui aurait pu déclencher un tsunami. « Quand nous détectons un séisme, l’Agence émet une alerte ou une mise en garde contre un tsunami, mais nous n’avons pas enregistré de secousse sismique », a déclaré un responsable de l’Agence à l’AFP. Il a toutefois reconnu que certains des systèmes de mesure avaient été endommagés par le très puissant séisme et le tsunami survenus vendredi dans la région.

Les signes annonciateurs d’un raz-de-marée, comme l’abaissement du niveau de la mer de plusieurs mètres, avaient pourtant apparemmment été constatés sur la côte, selon les médias.

AFP_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires