PARTAGER

Ne se laissant guère impressionner par les prévisions pessimistes et pleines de certitudes des islamistes du PJD, le secrétaire général du PAM, Illias El Omary, qui ne veut pas s’en laisser compter, affirme haut et fort que sur la base des indications sérieuses obtenues par sa formation, c’est bel et bien cette dernière qui raflera le plus de sièges aux élections législatives du 7 octobre prochain, devant le PJD, qui paiera dit-il le prix de sa gestion catastrophique des affaires du pays.

Ayant déjà bouclé la liste de ses candidats, le chef du PAM estime que sa formation se prépare avec sérieux et créativité à ce qui semble être par avance un duel entre les partis du tracteur et de la lampe, les seuls pour l’instant à miser sur la première place, tous les autres partis, refusant de se lancer dans une surenchère qui pourrait décevoir leurs militants.

Alors que les islamistes mettent en garde les autorités de prêter main forte au PAM pour en faire un vainqueur potentiel et mettre fin à l’expérience des islamistes, ce dernier estime , au contraire, que les islamistes se sont discrédités ces cinq dernières années en ne tenant pas leurs promesses, la meilleure preuve étant le nombre important d’élus qui ont déserté leurs rangs pour se rabattre sur ses propres couleurs.

Dans cette partie de poker menteur, les uns et les autres n’oublient pas de préciser que c’est le taux de parrticipation qui départagera , encore une fois, les deux rivaux dans leur duel sans merci.

Commentaires