PARTAGER

Donald Trump a affirmé aujourd’hui que la Banque centrale chinoise avait ordonné à ses banques de juguler leurs échanges avec la Corée du Nord, saluant une mesure « très courageuse » et « inattendue » pour faire pression contre les ambitions nucléaires de Pyongyang.

Parallèlement, le président américain a signé un décret ouvrant la voie à des sanctions contre des « personnes et sociétés qui financent et facilitent les échanges avec la Corée du Nord », une mesure susceptible de viser notamment des entités chinoises.

Commentaires