Semaines du Film Européen, fin février et début à Rabat et à...

Semaines du Film Européen, fin février et début à Rabat et à Casablanca

180
0
PARTAGER

Le documentaire sera cette année à l’honneur et un genre inédit de films qui va, en outre, figurer dans la sélection de cette année, et qui va refléter encore une fois les richesses multiples du cinéma européen, dont la programmation puise dans le festival de films de Cannes, de Venise et de Berlin.

Organisées annuellement au Maroc depuis 1991 par la Délégation de l’Union européenne, les Semaines du Film européen constituent l’un des symboles culturels les plus tangibles du partenariat euro-méditerranéen au Maroc et ses recettes seront versées à une association caritative marocaine.

En ouverture de cette 20ème édition, sera projeté le film de François Ozons « Potiche ». Ce long métrage, qualifié de l’une des « meilleures » réussites du cinéma français de la fin 2010, est une comédie sur fonds de féminisme franchement réjouissante qui a été également présentée à la sélection officielle au dernier festival de Venise, indique-t-on dans un communiqué parvenu à la MAP.

Fait exceptionnel au festival de Cannes l’an dernier, le prix d’interprétation masculine était attribué ex-aequo à l’espagnol Javier Bardem et à l’italien Elio Germano. Ainsi les deux longs métrages « Biutiful » et « La nostra vita » seront deux occasions pour découvrir ces deux interprétations exceptionnelles.

Une section appelée « un clin d’Âœil « destinée aux jeunes cinéastes marocains émergents et qui est programmée également en ouverture du festival, prévoit la projection du court métrage « Apnée » de Mahassine El Hachadi, lauréate de l’école supérieure des arts visuels de Marrakech.

Le festival International du documentaire Fida Doc d’Agadir, partenaire cette année, a été invité, pour cette 20ème édition, à proposer une carte blanche de trois courts métrages documentaires qui seront présentés avant « la Nostra Vita », le 25 février à Rabat, et le 27 février à Casablanca.

Au menu du programme, sera projeté le 21 février à Rabat et le 23 février à Casablanca, le film français « Potiche » de François Ozon. Les acteurs Catherine Deneuve, Fabrice Luchini, Gérard Depardieu, Karin Viard, Jérémie Rénier, Judith Godrèche y campent les rôles principaux dans cette comédie présentée au Festival de Venise 2010 à la compétition officielle.

Il s’agit dans ce film de l’histoire d’une épouse popote et soumise, Suzanne Pujol, à un riche industriel Robert Pujol qui dirige une usine de parapluies d’une main de fer et qui s’avère aussi désagréable et despote avec ses ouvriers qu’avec ses enfants et sa femme qu’il prend pour une potiche.

Le 22 février à Rabat et le 24 février à Casablanca, est programmé le film belge « Illégal » d’Olivier Masset – Depasse où les rôles sont interprétés par Anne Coessens, Esse Lawson et Alexandre Golntcharov.

Ce long métrage présenté au festival de Cannes 2010 (la quinzaine des réalisateurs), traite du phénomène de l’immigration clandestine et retrace le parcours douloureux d’une mère Tania et de son fils Ivan (14 ans), qui sont d’origine russe mais qui vivant clandestinement en Belgique depuis huit ans, vont se retrouvés séparés.

Le 23 février à Rabat et le 25 à Casablanca, sera présenté dans le genre policier le film suédois « Sound of noise » d’Ola Simonson, Johannes Stjarne Nilsson, avec Bengt Nilsson, Sanna Persson, Magnus Borjeson, qui apporte une touche de fantaisie et d’inventivité à cette programmationn souligne-t-on de même source.

Projeté également dans le cadre de la Semaine de la critique (Cannes 2010), ce thriller raconte l’histoire d’un officier de police Amadeus Warnebring, issue d’une illustre famille de musiciens, mais, ironie du sort, il déteste la musique. Sa vie va basculer le jour où un groupe de musiciens déjantés décide d’exécuter une œuvre musicale apocalyptique en utilisant la ville comme instrument de musique.

Le 24 février à Rabat et le 26 à Casablanca, sera programmé le film allemand « Le braqueur » (Der raüber) de Benjamin Heisenberg, avec Andreas Lust, Markus Schleinzer, Roman Kettner.

Il s’agit dans ce film projeté dans le cadre du Festival de Berlin 2010 en compétition officielle, de l’histoire d’un homme Johann Rettenberger, comblé de dons: un coureur de marathon couronné de succès et voleur de banques en série, et lorsqu’il est identifié, ses jambes le sauvent d’un énorme dispositif policier.

Le 25 février à Rabat et le 27 février à Casablanca, sera présenté le film italien « La nostra vita » de Daniele Luchetti. Cette comédie dramatique avec Elio Germano, Raoul Bova, Giorgio Colangeli,àetc, a été projetée au festival de Cannes 2010 et s’est vud décerner le prix d’interprétation masculine ex-aequo.

Ce long métrage raconte l’itinéraire d’un ouvrier Claudio travaillant sur un chantier dans la banlieue de Rome, qui est très amoureux de sa femme, enceinte de leur troisième enfant. Mais un drame inattendu va soudain bouleverser le vécu simple mais heureux de cette famille.

Y seront en plus proposée une première partie intitulée « Carte blanche » de courts-métrages documentaires du festival international du film documentaire d’Agadir(Fidadoc), invités des semaines du film européen.

Ainsi le court métrage (Palestine) en arabe et sous titré en anglais « FIRST LOVE », qui fait partie de la série « Masarat », donne la parole à de jeunes filles Palestiniennes (Judy, Lialy et Zeinab), pour raconter leurs premières expériences d’amour, ajoute la même source.

Un 2-ème court métrage en arabe, sous titré en français et venant de la Tunisie, « La NATION DU LIVRE » se penche sur une bibliothèque ambulante qui parcourt le fin fond de la compagne tunisienne, pour distribuer l’amour du livre et de la lecture.

« On est la nation du livre, la lecture est notre destinéeà », annonce Mr Chérif Mabrouk bibliothécaire qui se voit le dernier des gladiateurs en face de l’illettrisme, l’ignorance et la médiocrité qui règnent en Tunisie aujourd’hui.

« VISION D’AL KAWTAR », 3-ème court métrage marocain, qui sera projeté en arabe et sous titré en français, raconte l’histoire de l’association Al Kawtar, fondée en 2006 et située en plein cÂœur de la Médina de Marrakech, et retrace son combat pour offrir aux femmes handicapées, un accès au monde du travail et à un revenu financier et économique assuré.

Le 26 février à Rabat et le 28 à Casablanca, sera projeté le film anglais « Another year » 0de Mike Leigh, dans lequel les acteurs Jim Broadbent, Lesley Manville, Ruth Sheen, àetc y campent les rôles principaux.

Présenté également au festival de Cannes 2010 en compétition officielle, ce long métrage où n’existe pas d’unité d’action et de lieu, mais qui se déroule plutôt au rythme des quatre saisons de l’année raconte l’histoire d’une famille, à travers toutes sortes de péripéties qui vont la marquer, notamment cette dimension du temps qui passe et où viennent se greffer toutes sortes de notions confondues d’amitié, d’amour, de réconfort, de joie, de peine, d’espoir, de découragement, de fraternité, de solitude, de naissance et de mort.

Le 27 février à Rabat et le 01 mars à Casablanca, est programmé le film danois « Armadillo » de Januz Metz, qui est un documentaire sur la guerre et qui s’est vu attribuer le Grand prix de la Semaine de la Critique au festival de Cannes 2010.

Les Semaines du film européen sont initiées par la délégation de l’Union Européenne en collaboration avec les ambassades et instituts culturels des Etats membres de l’UE, sous l’égide du ministère de la Communication et en partenariat avec le Centre Cinématographique Marocain (CCM).

Commentaires