Séminaire à Rabat sur la consommation responsable et le développement durable

Séminaire à Rabat sur la consommation responsable et le développement durable

290
0
PARTAGER

S’exprimant à l’ouverture de cette rencontre, la secrétaire d’Etat chargée  de l’enseignement scolaire, Mme Latifa El Abida, a indiqué que son  département accorde un grand intérêt à ce sujet en vue de réussir l’intégration  des concepts du développement durable et la préservation de l’environnement  dans les programmes scolaires, les cycles de formation et les activités de  sensibilisation au profit des personnes scolarisées.

Mme El Abida a souligné que le concept de la consommation et du  développement durable doit occuper une place de choix dans les programmes  scolaires, ajoutant qu’une prise de conscience s’est développée pour promouvoir  une nouvelle conception de consommation et de production, basée sur les  principes de la durabilité.

Elle a expliqué que plusieurs initiatives nationales ont été prises dans le  but de lier les fondements et les exigences du développement durable aux modes  de la consommation et de production responsable, particulièrement l’Initiative  Nationale pour le Développement humain (INDH)  et la charte nationale  pour  l’environnement  et le développement.

Initié par l’Association « Club marocain pour l’environnement et le  développement (CMED), en partenariat avec le groupe de recherche  GRESPED-FSE-Université Mohammed-V Rabat et l’Académie régionale de l’Education  et de la formation, ce séminaire de deux jours devra examiner notamment les  modes et habitudes  de consommation et leurs effets directs et indirects sur  l’environnement et la santé.

Les débats seront également axés sur les exigence de la culture de  la  consommation  responsable en tant qu’élément clé dans le processus  de  développement  durable et de la protection de l’environnement et le rôle de  l’information, l’éducation et de la communication dans la sensibilisation et la  diffusion  du concept  « consommation responsable »  à l’échelle individuelle  et  collective.

Commentaires