Maison A la une SEPP BLATTER EMPOISONNE LE DOSSIER DU MAROC AU « MONDIAL 2026 »

SEPP BLATTER EMPOISONNE LE DOSSIER DU MAROC AU « MONDIAL 2026 »

1266
0
PARTAGER
President of FIFA, Joseph Blatter, attendsthe press conference following the meeting of the FIFA executive comittee in Zurich, on March 21, 2013. AFP PHOTO / SEBASTIEN BOZON (Photo credit should read SEBASTIEN BOZON/AFP/Getty Images)

C’est un cadeau empoisonné que vient d’offrir l’ancien président de la FIFA, Joseph Blatter, au Maroc pour sa candidature à l’organisation de la coupe du monde de football 2026.

L’ex haut responsable du ballon rond mondial, éjecté de son poste pour divers délits de corruption à grande échelle, a estimé qu’il était logique que le Maroc soit l’organisateur de cette compétition en tant que représentant africain d’un continent qui n’a pas accueilli cette compétition depuis 16 ans. Ce soutien que le Maroc n’espérait pas tant en raison de la réputation sulfureuse de l’auteur de cette déclaration pose plusieurs questions. Que cache-t-il en premier lieu au point de faire sortir de sa retraite l’homme fort de la fédération internationale de football, qui est soupçonné d’avoir lui-même « comploté » contre le Maroc à au moins deux reprises, quand le Mondial avait été attribué à l’Afrique du Sud et l’Allemagne. Voudrait-il se rattraper et se faire pardonner ses « magouilles » qu’il ne s’y prendrait pas autrement. Mais ses motivations réelles se trouvent ailleurs. Des observateurs de premier plan affirment que Blatter compte toujours retrouver son titre et que sa sortie entre dans ce cadre. Il disposerait encore de nombreux votes en sa faveur au sein de la FIFA qu’il compte utiliser en faveur du Maroc pour se venger de la candidature américaine, un pays dont la fédération et la justice sont à l’origine de ses ennuis judiciaires et de son limogeage de son poste.

Mais quant à se mettre le Maroc et l’Afrique dans sa poche, au sens propre comme au figuré, il faudra qu’il se trouve d’autres arguments plus convaincants

 

Par Abdelrhni BENSAID

 

Actu-maroc.com

Commentaires