Sept choses que vous ne savez peut-être pas sur Mohammed VI

Sept choses que vous ne savez peut-être pas sur Mohammed VI

4395
0
PARTAGER

Si vous pensiez tout savoir sur le roi du Maroc, il y a quelques anecdotes sur la vie de Mohammed VI qui vous ont sans doute échappées. On vous présente sept choses que vous ignorez (peut-être) sur le souverain.

MOHAMMED VI 
Il a préfacé le livre Marathon des Sables: En privé, Patrick Bauer ne cache jamais sa joie et son honneur d’avoir vu son livre se faire préfacer par Mohammed VI himself. Publié en 2000 et co-écrit par le fondateur du Marathon des sables, cet opus raconte l’histoire du célèbre marathon qui se déroule dans le sud du Maroc chaque année depuis 1986.

Il a effectué un stage chez le père de Martine Aubry: De novembre 1988 à juin 1989, Mohammed VI a passé un stage auprès de Jacques Delors, président à la Commission européenne et père de la femme politique française socialiste Martine Aubry. Dans les colonnes du quotidien français Les Echos, Jacques Delors avait alors décrit le roi marocain comme « un jeune homme attachant, très discret, disponible et qui possède une connaissance à la fois de la tradition de son pays et des aspects plus modernes ».

Plus jeune, Mohammed VI n’avait pas le droit de regarder la télévision en semaine: Dans un ancien reportage consacré à la jeunesse du roi, l’une de ses professeurs au collège royal de Rabat confie que le jeune prince a une éducation très stricte. Le défunt Hassan II lui interdisait de regarder la télévision en semaine. Pour compenser tout ça, il avait le droit d’aller au cinéma le week-end.

L’équitation, la natation et le volley étaient les sports préférés de Mohammed VI quand il était jeune: On connaît sa passion une fois adulte pour le Jet Ski. Ce que l’on sait moins, c’est que le roi pratiquait l’équitation, la natation et s’offrait souvent des parties de volley avec ses camarades du collège royal de Rabat.

Mohammed VI était un habitué du Jefferson et de l’Amnesia: Jeune, Mohammed VI était un Marocain comme les autres, qui aimait sortir avec ses amis et faire la fête. Et comme les jeunes rbati du temps où il était prince héritier, Mohammed VI avait ses habitudes dans les deux endroits les plus branchés de la capitale à l’époque (qui ont aujourd’hui perdu de leur splendeur): le Jefferson et l’Amnesia.

Il est fan de raï (et de musique commerciale): Outre sa passion pour les arts plastiques (dont il est un grand collectionneur), Mohammed VI aime particulièrement la musique raï. « J’aime beaucoup la musique de mon temps, le raï, le rock. Je l’avoue, j’ai des goûts très commerciaux. Mais je me laisse emporter par les différents courants contemporains », avait-il confié au Figaro en 2000.

Mohammed VI ne manque pas d’humour (et c’est Guerrouj qui le dit):Invité au plateau de Med Radio en mars dernier, le champion olympique Hicham El Guerrouj avait raconté une anecdote croustillante sur sa rencontre avec le roi en 2004 à Meknès. « J’étais en retard pour rencontrer le souverain. Quand je suis arrivé, je lui ai demandé de m’excuser. Il m’a alors répondu: ce n’est pas grave si tu ne viens pas à l’heure pour moi, le plus important est d’arriver à l’heure le jour de la course. »

Source : huffpostmaghreb.com

Commentaires