PARTAGER
Après une relative longue accalmie, les drames de la route ont repris curieusement ces derniers jours avec le lancement d’une campagne de sensibilisation utilisant les gros moyens pour frapper les esprits dans l’espoir que durant l’été, cet saison propice aux accidents ne le soit pas cette année. Mais c’était sans compter avec l’imprudence de certains routiers et le manque de maîtrise de leurs véhicules. Au total, ce sont plus de 10 personnes qui ont péri en l’espace de quelques heures sur la nouvelle autoroute entre Safi et El Jadida, près d’Essaouira , à Fquih Ben Salah, dans le nord près de Tetouan, sans parler des accidents urbains avec un mort et deux blessés graves en l’espace de quelques heures pour la seule ville de Tanger mettant en cause des ressortissants saoudiens en état d’ivresse qui ont été aussitôt relâchés sans poursuites.
S’il est vrai que les accidents de la route ont beaucoup diminué ces derniers mois, depuis l’entrée en vigueur d’une nouvelle règlementation et le durcissement des peines, il existe des périodes noires qui surviennent d’un seul coup pour donner lieu à des bilans inquiétants qui montrent parfois comment nos routes sont devenues parmi les plus meurtrières au monde.

Commentaires