Sessions de Marrakech: débats approfondis sur l’amélioration des régimes d’indemnisation des victimes...

Sessions de Marrakech: débats approfondis sur l’amélioration des régimes d’indemnisation des victimes des pollutions marines

182
0
PARTAGER

ES Abdelghani Aouifia.

Cette question a été examinée dans le cadre du groupe de travail intersession, qui a procédé à une évaluation approfondie des moyens d’améliorer l’indemnisation des victimes en cas de demande en groupe.

Le cas de la Corée de sud, victime du naufrage notoire du pétrolier chinois Heibei Spirit en décembre 2007, dans le port d’Incheon, entrainant le déversement de 10.500 tonnes de pétrole brut en Mer Jaune, a été examiné lors de la séance de jeudi.

Le dossier sud-coréen comprend 80.000 demandes d’indemnisation, chiffre qui montre la complexité de la question que les participants ont été appelés à examiner tout en tenant en compte les critères des FIPOL, élaborés pour répondre à des demandes d’indemnisation plus importantes.

Les participants ont tenté, dans ce sens, de trouver des solutions innovantes qui n’entrainent pas des modifications des conventions régissant les FIPOL.

Dans ce contexte, M. Sung Bum Kim, Directeur chargé de l’incident Hebei Spirit au sein du ministère sud-coréen du transport et des affaires maritimes, a expliqué à la MAP que l’incident de 2007 a eu un impact considérable sur les activités liées notamment aux secteurs de la pêche et du tourisme sur le littoral de son pays.

Le responsable s’est dit satisfait de l’avancement des débats sur le cas de son pays, tout en soulignant qu’aucune décision définitive n’a été prise dans ce sens.

M. Kim n’a pas manqué d’exprimer son admiration pour les efforts consentis par le Maroc pour le développement du secteur maritime.

La tenue des FIPOL au Maroc, une première dans l’histoire de cet important organisme, « témoigne de l’important que le Maroc accord au plus haut niveau de l’Etat au développement du secteur maritime », a-t-il dit.

Le Maroc a réalisé d’importants progrès dans ce domaine, a-t-il ajouté, citant les infrastructures que les participants aux sessions de Marrakech ont pu suivre à l’occasion de la projection, lors de la séance d’ouverture mardi des sessions de Marrakech, d’un film institutionnel, « le Maroc maritime », mettant en relief les potentialités maritimes du pays, notamment en termes de ressources halieutiques, de compétences humaines, d’infrastructures portuaires et de potentialités touristiques.

Par ailleurs, les travaux des organes directeurs des FIPOL, tenus à Marrakech à l’initiative de l’ambassadeur du Maroc en Grande-Bretagne, Chrifa Lalla Joumala, devront prendre fin vendredi avec l’adoption du rapport final comprenant les principales décisions auxquelles les participants devront parvenir.

MAP__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.f

 

Commentaires