Signature des procès verbaux du dialogue social entre le gouvernement, le patronat...

Signature des procès verbaux du dialogue social entre le gouvernement, le patronat et les centrales syndicales

219
0
PARTAGER

Les procès verbaux ont été signés par le Premier ministre, Abbas El Fassi, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Mohamed Horani, et les secrétaires généraux de cinq syndicats : l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), l’Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT), la Fédération démocratique du travail (FDT) et l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM).

Intervenant à cette occasion, le Premier ministre a souligné l’effort « colossal » déployé par le gouvernement pour satisfaire les revendications des centrales syndicales, et ce malgré la conjoncture difficile.

Malgré la conjoncture difficile que traverse l’économie nationale, le gouvernement a pu préserver les postes d’emplois et le budget d’investissement prévus par la loi de finances 2011, a indiqué El Fassi, saluant « la compréhension » des centrales syndicales.

Le Premier ministre a également salué « le climat de sincérité et la ferme volonté affichée par les syndicats les plus représentatives, ainsi que leur sens de responsabilité pour défendre les intérêts de la classe ouvrière ».

Pour leur part, les centrales syndicales ont « salué » les efforts du gouvernement pour satisfaire leurs revendications, tout en faisant part de leur compréhension vis-à-vis de la conjoncture difficile que traverse l’économie nationale suite aux répercussions de la crise économique mondiale.

Les centrales ont également insisté sur la poursuite du dialogue social, et appelé à réunir les conditions de la paix sociale et de consolidation des libertés syndicales.

Quant au président de la CGEM, il a mis en exergue l’approche suivie lors de ce round du dialogue social et qui a concerné toutes les catégories de la société, tout en insistant sur la nécessité d’adopter une approche globale et équilibrée entre les volets social et économique.

Ce round du dialogue social a porté sur l’amélioration du rendement, l’extension et le renforcement de la protection sociale, la promotion des relations interprofessionnelles et les négociations collectives, l’amélioration des conditions du travail, de la santé et de la sécurité professionnelles, ainsi que sur le renforcement de la législation du travail et le respect des libertés syndicales.

Ont assisté à la séance de clôture du dialogue social, le ministre de l’Intérieur, le ministre de l’Economie et des finances, le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace, le ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, le ministre délégué chargé de la modernisation des secteurs publics, la secrétaire d’Etat chargée de l’enseignement scolaire et les délégations des centrales syndicales et des représentants des secteurs ministériels concernés.

MAP________________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires