Sit-in de chauffeurs de taxis à Casablanca contre l’insécurité suite du décès...

Sit-in de chauffeurs de taxis à Casablanca contre l’insécurité suite du décès par jet de pierre d’un taximan

162
0
PARTAGER

Comme le raconte le frère du défunt, celui-ci a quitté la station de taxi pour rentrer chez lui vers 21h30 samedi «quand il s’est trouvé devant un attroupement avec un forcené drogué brandissant une pierre». Au moment de passer le taximen reçoit la pierre de plein fouet sur la tempe gauche du côté de la fenêtre. Il perd connaissance et le taxi continue à rouler jusqu’à ce qu’il soit arrêté par le trottoir.

Badii Mohamed, 39 ans, marié, sa femme enceinte de son premier enfant, était l’aîné de sa famille. Sa mort tragique a plongé dans l’émoi ses collègues de travail qui ont voulu par leur sit-in protester contre l’insécurité aggravée par la circulation de la drogue.

M.B

 

Commentaires