Sit-in devant le siège de l’agence MAP pour réclamer des changements substantiels

Sit-in devant le siège de l’agence MAP pour réclamer des changements substantiels

120
0
PARTAGER

Lors de ce sit-in, auquel ont pris part les journalistes de l’agence, des acteurs syndicaux, de la société civile et des jeunes, les participants ont scandé des slogans appelant à réviser le Statut actuel de l’agence, devenu obsolète, à améliorer les conditions matérielles du corps journalistique et à introduire des modifications à la ligne éditoriale.

« Le changement démocratique ne saurait se concrétiser sans des médias indépendants et crédibles », ont estimé les participants, appelant à ce que l’agence, en tant que composante essentielle des médias publics, soit en phase avec les attentes des citoyens, en s’inscrivant dans le pluralisme qui marque la société marocaine.

Dans une déclaration à cette occasion, le président du SNPM, Younes Moujahid, a indiqué que ce sit-in intervient dans le sillage des revendications récurrentes du syndicat et de l’ensemble des journalistes, ainsi que de la dynamique que connait la MAP pour attirer ostensiblement l’attention sur la situation qui y prévaut.

Il a rappelé que le syndicat s’investit dans ce dossier depuis des années, relevant que « la dynamique des revendications démocratiques et sociales confirme la pertinence de notre position ».

Dans une déclaration à la MAP, M. Moujahid a estimé que les journalistes de l’Agence ont toujours été à l’avant-garde de l’action syndicale et de l’exercice professionnel méritoire, déplorant que les salaires qu’ils perçoivent sont en deçà des efforts consentis dans l’accomplissement de leur mission, et ce en comparaison avec les émoluments de leurs confrères des autres médias publics.

Le problème inhérent à l’amélioration de la condition des journalistes de la MAP a toujours été un sujet de préoccupation, a noté le président du SNPM qui a rappelé que plusieurs acquis avaient été réalisés, bien que demeurant partiels, tels que le 13ème mois et autres indemnités.

Après avoir souligné la nécessité de revoir profondément le statut de l’Agence, M. Moujahid a noté qu’en attendant que ce projet aboutisse, il appartient au gouvernement, particulièrement les ministères de l’Economie et des Finances, et de la Communication, d’apporter des solutions aux problèmes du moment, à travers le règlement de la situation matérielle des journalistes, a-t-il estimé.

Le sit-in a connu la participation de plusieurs jeunes mapistes du Groupe « Et Nous! », créé et hébergé dans le réseau social Facebook. Ce groupe ambitionne de contribuer à l’amélioration de la situation sociale et professionnelle des journalistes de l’Agence par la revalorisation des salaires et des indemnités en tant que prélude à une réforme globale.

Ce groupe considère qu’il est inacceptable que les journalistes de la MAP continuent à travailler dans le cadre d’un statut précaire, surtout que leur rôle demeure fondamental dans le paysage médiatique public qu’il convient de démocratiser.

Le SNPM avait publié un communiqué dans lequel il a affirmé qu’il est temps de lancer des réformes élargies et structurelles au sein de l’Agence, permettant la révision des conditions professionnelles pour les hisser au niveau d’une institution de service public répondant aux aspirations qui s’y attachent.

Le syndicat a insisté sur la nécessité de se pencher d’urgence sur l’amélioration des conditions matérielles à travers l’augmentation des salaires des journalistes, et la mise en place de mécanismes qui leur garantissent les droits professionnels et moraux, en oeuvrant à l’adoption d’une charte rédactionnelle claire et la création d’un conseil de rédaction devant participer à la prise de décisions sur la base de l’égalité des chances, de la compétence et de la transparence, ainsi que la restructuration du conseil d’administration de façon à garantir la représentation du corps journalistique.

 

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires