Maison A la une Snipers de l’info

Snipers de l’info

938
0
PARTAGER

Dans les métiers où la chasse aux infos est une quête permanente, il n’est absolument pas de tout repos d’être un sniper de l’info.
Entre informations,  intox et désinformation voire même très couramment sous- information, il faut avoir assez de métier pour faire le tri, séparer le bon grain de l’ivraie.
Entre les flash d’infos qui passent en boucles sur l’écran et les bulletins radio , et cette chanson qui passe avec ce refrain  » il est où le bonheur,  il est où ? »

L’actualité cette semaine , c’est d’abord  sous le signe de l’Afrique :
Le  bilan exceptionnel des 3 derniers périples du roi Mohammed VI en Afrique avec
Visites historiques, discours de Dakar et d’Addis-Abeba qui font date, lancement de méga-projets structurants pour le continent, multiplication de partenariats multidimensionnels: autant d’actes qui donnent un sens à la coopération Sud-Sud dont le roi a fait un credo.
Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le roi Mohammed VI vient de boucler trois périples sur le continent africain. Entamés le 18 octobre 2016 à Kigali, ils se sont achevés ce mardi 14 mars à Abidjan, en terre ivoirienne. Ils ont été entrecoupés par la tenue de la COP22 à Marrakech avec à la clé le «Sommet africain de l’action», initié par le roi et qui a réuni une cinquantaine de chefs d’Etat, de gouvernement et de représentants des pays du continent à Marrakech, d’une part. Et d’autre part, par un séjour à Addis-Abeba pour assister au 28e Sommet de l’Union africaine marquant la réintégration du Maroc au sein de la famille africaine. C’est à cette occasion que Mohammed VI a prononcé un discours historique traçant la vision de la politique africaine du Maroc, après celui non moins historique prononcé à Dakar, au Sénégal, à l’occasion de la fête de la Marche Verte. Enfin, n’oublions pas une escale à Juba au Soudan du Sud.
Le bilan de ces périples est plus qu’exceptionnel du point de vue du nombre de pays visités, de la durée des séjours, du nombre de conventions et accords signés, du lancement des mégaprojets structurants et de la mise en chantier de projets à impact social.
En tout, ce sont plus de 51.000 kilomètres -à vol d’oiseau en reliant les capitales des pays visités-, soit plus de 1,25 fois le tour de la terre, que le souverain marocain a parcourus. Durant ces périples, Sa Majesté a rallié 12 capitales africaines: Kigali (Rwanda), Dar Es Salam (Tanzanie), Libreville (Gabon), Dakar (Sénégal), Addis-Abeba (Ethiopie), Juba (Soudan du Sud), Antananarivo (Madagascar), Abuja (Nigeria), Accra (Ghana), Lusaka (Zambie), Conakry (Guinée) et Abidjan (Côte d’Ivoire). Il a également effectué des visites privées à Zanzibar en Tanzanie et surtout à Antsirabe au Madagascar, la ville qui avait accueilli la famille royale durant son exil entre janvier 1954 et novembre 1955.
Ce mercredi 15 Mars,  la guerre en Syrie bouclait sa sixième année sans qu’une fin du conflit ne soit à l’ordre du jour après plus de quatre cents mille morts sans compter les disparus et dix millions de déplacés soit la moitié de la population de Syrie!
La septième année du conflit promet d’être sanglante et sans répit.
Treize millions de Néerlandais étaient aux urnes mercredi dernier pour désigner un nouveau parlement. Après le Brexit et l’élection de Donald Trump , l’épouvantail populiste et la tentation de l’extrême droite et de l’islamophobie étaient omniprésents dans une année où il y aura également des élections en France et en Allemagne.
Fort heureusement,  l’Europe a échappé au pire puisque les Hollandais ne sont pas tombés dans le piège des populistes, des xénophobes et franchement cela est une très bonne nouvelle pour nos immigrés qui doivent être bien soulagés que l’extrême droite n’ait pas remporté ces élections.
Une petite chanson pour terminer et pour souffler surtout « il est où le bonheur, il est où? »

Hafid Fassi Fihri

Commentaires