Son fils gagne au poker, un dirigeant islamiste contraint de se justifier

Son fils gagne au poker, un dirigeant islamiste contraint de se justifier

284
0
PARTAGER

Une controverse a vu le jour dans les médias et sur les réseaux sociaux à la suite de la 3e place récemment décrochée par Salaheddine Yatim au World Poker Tour National 2014 (WPTN), avec à la clé un prix de quelque 45.000 euros.

Membre du secrétariat général du parti Justice et développement (PJD), son père, Mohamed Yatim, a dû prendre sa défense, et se justifier.

« Certaines personnes considèrent ces compétitions comme étant +haram+ (illicites), mais elle sont légales aux yeux de la loi et il y a débat au niveau de la loi islamique » sur leur interdiction, a-t-il déclaré, cité par le site du quotidien Akhbar al-Yaoum.

Selon lui, le poker est « une compétition à l’image de (compétitions télévisuelles) où le candidat peut remporter un lot ». « Je n’ai aucune tutelle sur mon fils de 34 ans », a encore expliqué le député, déplorant que son parti soit mêlé à cette histoire.

De son côté, Salaheddine Yatim a indiqué que son objectif n’était « pas de gagner de l’argent » mais de « mettre à l’épreuve son intellect », estimant que la pratique du poker relevait des « libertés individuelles ».

Cette controverse intervient alors que le PJD, qui dirige la coalition au gouvernement, cherche depuis plusieurs mois à amender la loi pour interdire la publicité sur les jeux de hasard.

Selon le quotidien Libération, cette proposition d’amendement, qui avait soulevé une polémique au début du mandat du PJD, est remise sur la table par le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi.

Elle sera soumise au vote « mercredi 22 octobre » devant une commission parlementaire, affirme ce quotidien proche de l’opposition socialiste (USFP).

Actu-maroc.com _______________________________________.

Pour vos publications et vos courriers : actumaroc@yahoo.fr

Commentaires