PARTAGER
Il aura fallu qu’un journaliste aille mettre son nez dans le projet du siècle du richissime banquier Othmane Bengelloune, pour que ce dernier se dévoile pour la première fois dans la presse,au cours d’une longue interview à l’hebdomadaire « Tel Quel » qui réalise ainsi un joli coup médiatique.
L’heureux patron de BMCE Bank et président du groupe Finance Com avait mal accepté que l’enquêteur du site d’informations « Le Desk » vienne prétendre que le banquier et investisseur avait présenté au roi en mars dernier un projet mal ficelé et surdimensionné de création d’une cité intelligente dans la région de la ville du Détroit qui, grâce à un partenariat avec un groupe chinois, allait changer l’écosystème économique du nord du pays avec à la clé l’installation de centaines d’entreprises à forte valeur ajoutée et pourvoyeuses de milliers d’emplois. Un vrai nid de richesses dont le milliardaire marocain tirait une grande fierté comme legs au Maroc alors qu’il dépasse allègrement les 90 ans. Depuis, l’homme se sent blessé et injustement attaqué pour salir sa réputation. Mobilisant son état-major pour organiser la riposte,ce dernier a poussé son patron à aller vers la presse, minutieusement choisie, pour rectifier le tir et rétablir la vérité. De son entretien avec « Tel Quel », nous retiendrons qu’il ne se dévoile pas facilement et qu’il reste avare de confidences sur les chiffres et quelques épisodes de son ascension spectaculaire. Mas l’entretien mérite d’être lu pour mieux connaître cette personnalité, car cet entretien est déjà un événement en lui-même, car il faut savoir que Sir Othmane Bengelloune n’aime pas la presse marocaine, outre-mesure, et surtout s’en est toujours méfié. L’affaire de l’enquête sur son projet de Tanger lui donne raison.

Commentaires