PARTAGER

C’est ce que l’on peut considérer comme un cadeau du ciel inespéré en ce moment où le chef du gouvernement , Abdelilah Benkirane en a le plus besoin, en pleine période de doute et de questionnements: le soutien d’Hillary Clinton , la candidate la mieux placée pour remporter l’élection présidentielle américaine de novembre prochain, tout juste après les législatives au Maroc deux mois plutôt. Que dit l’ancienne patronne de la diplomatie américaine et ancienne première dame des Etats-Unis au sujet du leader islamiste et chef actuel du gouvernement ? Un florilège de compliments qui ont leur pesant d’or et qui ne peuvent que flatter l’égo du chef du PJD. Hillary Clinton pense pour résumer son propos, qu’il a fait de l’excellent travail lors de son mandat qui s’achève, que sa gestion des affaires du pays a été bonne et que cette expérience devrait non seulement être suivi par d’autres pays de la région mais qu’il mériterait bien de se voir accorder un second mandat avec son parti pour en faire profiter le pays au vu des résultats probants enregistrés depuis son arrivée en 2011. La probable future présidente américaine qui connait bien le Maroc semble également apprécier le fait que Benkirane ait su gérer avec intelligence ses relations avec le roi Mohammed VI, ce qui est à ses yeux, un élément capital qui plaide en faveur pour la reconduction de Benkirane qu’elle considère comme un homme politique influent et un responsable très efficace dans la gestion des affaires du pays. Cette pluie d’éloges intervient tout juste après celle d’une étude affirmant que le partenaire européen estime dans des termes presque similaires à ceux utilisés par Hillary Clinton. De quoi donner du baume au cœur du leader islamistes avant les prochaines échéances électorales qui doivent décider de son sort.

Par Jalil Nouri

Commentaires