Strauss-Kahn dit avoir démissionné pour épargner au FMI son « cauchemar »

Strauss-Kahn dit avoir démissionné pour épargner au FMI son « cauchemar »

168
0
PARTAGER

« Ces derniers jours ont été extrêmement douloureux pour ma famille et moi, de même que, je le sais, ils l’ont été pour chacun au Fonds. Je suis véritablement désolé que cela ait été le cas », a écrit M. Strauss-Kahn dans ce courrier signé « Dominique », rédigé en anglais et daté de dimanche.

« Je nie dans les termes les plus forts possibles les accusations auxquelles je suis aujourd’hui confronté: je suis convaincu que la vérité sera révélée et que je serai innocenté », a-t-il ajouté.
« Dans l’intervalle, je ne peux accepter que le Fonds – et vous mes chers collègues – doive de quelque manière que ce soit partager le cauchemar que je suis en train de vivre. Il fallait donc que je parte », a affirmé l’ancien directeur général.

M. Strauss-Kahn, remis en liberté vendredi, soit six jours après son interpellation à New York dans une affaire de tentative de viol et agression sexuelle, a démissionné de son poste de directeur général du FMI le 18 mai.

Il qualifie sa décision d’abandonner ses fonctions de « l’une des choses les plus difficiles (qu’il ait) dû annoncer dans (sa) vie », dit sa « profonde tristesse et frustration de devoir partir dans ces circonstances ».

L’ancien directeur général n’a pas pris la parole publiquement depuis le début de l’affaire.
Dans son message aux employés du Fonds, il dresse un rapide bilan de l’action du FMI depuis sa prise de fonctions en novembre 2007, rappelant que « la réaction du Fonds face à la crise a fait l’objet de beaucoup d’éloges ».

Faisant référence aux nombreuses interventions du Fonds rendues nécessaires par la crise, notamment dans la zone euro, il a noté « le vaste déploiement de ressources – à la fois leur obtention, et leur utilisation, y compris en Europe de l’Ouest pour la première fois depuis plusieurs décennies ».

M. Strauss-Kahn a rendu un hommage appuyé au travail de ses anciens collègues. « Je ne doute pas, pas un seul instant, que ce que l’institution a accompli ces trois dernières années et demie est le fruit de votre réflexion, de votre travail, de vos convictions », a-t-il indiqué.
« Ce fut pour mois un privilège et un honneur que de travailler avec un groupe de gens aussi extraordinaires que vous. Je me souviendrai avec émotion du temps que nous avons passé ensemble. Et donc chers collègues, je vous dis merci, bonne chance pour l’avenir, et (en français dans le texte, ndlr) au revoir », a conclu M. Strauss-Kahn.

AFP_______________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires