PARTAGER
C’est un ambassadeur français à l’Onu confiant et optimiste qui a tenu à révéler la médiation entreprise au nom de son pays pour résoudre quelques points litigieux des rapports entre le Maroc et L’ONU suite à un dérapage verbal de Ban Ki Moon.
François Delattre a tenté de faire passer les propos scandaleux du secrétaire général de l’organisation, pour un incident de parcours à oublier rapidement et à revenir à un climat de coopération et à l’apaisement entre les deux parties après un incident qui s’est traduit par le renvoi de la composante civil de la force onusienne de maintien de la paix pour le Sahara.
Dès lors, le diplomate français connu pour être très actif et influent au sein du Conseil de Sécurité n’a pas exclu, suite à la médiation de son pays, un proche retour de cette composante civile à son poste dans les provinces du sud du royaume.
La reprise de pourparlers entre Rabat et les proches conseillers du secrétaire général de l’ONU semble tout à fait probable après l’été pour relancer les négociations sur le conflit d’autant plus que s’opèrera entre temps un changement de direction à la tête du mouvement séparatiste du Polisario après le décès survenu il y a peu, de son ancien chef Mohammed Abdelaziz.
Par Jalil Nouri

Commentaires