Sûreté Nationale : 55 ans de sacrifices et d’abnégation au service de...

Sûreté Nationale : 55 ans de sacrifices et d’abnégation au service de la patrie et des citoyens

150
0
PARTAGER

-Par Meryem Harrak-

Cette institution a fait preuve, durant la dernière décennie, d’une grande efficacité dans la préservation de la sécurité et de la quiétude de la patrie, notamment en matière de prévention et de lutte contre les réseaux terroristes et de crime organisé, une performance reconnue et saluée à l’échelle internationale.

Le meilleur exemple est la célérité, l’efficacité et le professionnalisme avec lesquels la Sûreté Nationale a traité le dossier de l’attentat terroriste qui a frappé récemment le café Argana à Marrakech, ce qui a permis l’arrestation en un temps record des auteurs de cet acte ignoble.

A cet égard, le peuple marocain ne peut qu’exprimer, encore une fois, sa reconnaissance aux différents services de la Sûreté Nationale et aux agents de la sécurité pour leur compétence et leur mobilisation, ayant permis de prévenir des actes de ce genre qui auraient pu causer d’innombrables victimes.

Pour parvenir à ce niveau de compétence, la Sûreté Nationale a développé ses programmes de formation de manière à renforcer la police technique et scientifique et l’expertise de la police judiciaire en matière de lutte contre la criminalité, de même qu’elle a oeuvré pour intégrer davantage de femmes dans ses rangs.

Ces programmes prennent en compte, depuis quelques années, l’enseignement aux droits de l’Homme comme l’un des modules principaux de la formation, afin d’améliorer les compétences des agents dans ce domaine.

Dans ce sens, la Direction générale de Sûreté Nationale (DGSN) a élaboré une charte déontologique de la police, conformément aux orientations du Maroc et de ses engagements nationaux et internationaux en faveur de la promotion des droits de l’Homme, la consolidation de l’Etat de droit et la mise en place d’une « police citoyenne », des initiatives saluées par de nombreux acteurs de la société civile.

Sur le plan professionnel et social, l’année dernière a été marquée par la promulgation d’un nouveau dahir portant un statut spécial pour la DGSN, dans le but d’améliorer les conditions professionnelles, matérielles et sociales de la famille de la Sûreté Nationale, notamment avec l’augmentation des salaires et le développement des services sociaux au profit de cette institution.

En outre, le nouveau dahir stipule, dans son article 7, que l’ensemble des fonctionnaires et agents de la Sûreté Nationale bénéficient de la protection de l’Etat, afin de les défendre contre les éventuelles menaces, intimidations, attaques ou insultes auxquelles ils pourraient être affrontés dans le cadre de l’exercice de leur fonction.

L’institution de la Sûreté Nationale est membre de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol), et participe activement aux conférences africaines, arabes et internationales visant la coopération et l’échange d’expériences et d’informations dans le domaine de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes.

La date du 16 mai 1956, commémorant la création de la DGSN, restera emblématique d’une institution nationale moderne et tournée vers l’avenir, soucieuse de garantir le respect des lois, la sécurité des citoyens et de leurs biens dans le cadre de la politique de proximité et des principes des droits de l’Homme.

 

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires