PARTAGER
Après avoir croisé le fer avec plusieurs de ses adversaires au sein de son parti de l’Istiqlal dont il est menacé de plus en plus de destitution ou a défaut d’un échec à l’élection pour un nouveau mandat lors du prochain congrès, le secrétaire général de cette formation a changé de stratégie . Il a décidé de se réconcilier tout d’abord avec celui qui avait juré de le mener à sa perte, à savoir le très influent notable des provinces sahariennes, Ould Rachid et de reporter la réunion du conseil national qui devait avoir lieu ce samedi et pour lequel était annoncé un affrontement entre les deux hommes. dans le même ordre d’idées et our aller vers un apaisement, Hamid Chabat est revenu sur sa décision d’exclure du parti toutes les personnalités qqui avaient critiqué sa gestion des affaires du parti et demandé son départ comme les anciens ministres Hjira, Baddou et Ghallab.
Hamid Chabat a également changé de langage puisqu’il n’a lus à la bouche que les termes d’unité et de retour à la raison pour justifier ses choix.
Reste que le leader du parti de l’istiqlal aura bien du mal à renverser la vapeur et faire oublier ses déboires depuis qu’il en a pris les rênes et reste quasiment assuré de perdre la direction de sa formation dont le congrès doit se tenir avant l’été pour l’élection d’un nouveau leader avec u favori annoncé et qui n’est aure que Nizar Baraka, l’actuel président du Conseil Économique, Social et Environnemental.

Commentaires