Syrie: 6.000 morts, « attitude moins négative » de la Russie à l’ONU

Syrie: 6.000 morts, « attitude moins négative » de la Russie à l’ONU

330
0
PARTAGER

De son côté, l’ambassadeur russe à l’ONU, Vitali Tchourkine, a prévenu que la Russie opposera son veto au Conseil de sécurité à toute proposition de résolution sur la Syrie qu’elle juge « inacceptable », ont rapporté les agences russes.
« Pour la première fois, sans faire preuve d’un optimisme excessif, l’attitude la Russie et l’attitude des Brics a été moins négative », a déclaré Alain Juppé devant les députés français, laissant entrevoir une « fenêtre d’espoir » en vue de l’adoption d’une résolution soutenant le plan de sortie de crise de la Ligue arabe.
« Nous avons été malheureusement jusqu’à aujourd’hui bloqués au Conseil de sécurité par la menace de veto de la Russie et l’hostilité de ce qu’on appelle les Brics » (Brésil, Chine, Russie, Afrique du Sud, Inde), a poursuivi M. Juppé à propos de ce projet de résolution.

Le Brésil, depuis début janvier, ne figure plus dans les membres non-permanents du Conseil de sécurité.
« Nous allons donc travailler d’arrache-pied dans les jours qui viennent pour essayer d’arriver à une résolution qui permettra ensuite à la Ligue arabe de s’investir pleinement dans la recherche de cette solution. Une fenêtre d’espoir s’est ouverte », a dit M. Juppé.

Le ministre a également dressé un bilan de la répression : « 6.000 morts aujourd’hui, selon l’Unicef 384 enfants massacrés par le régime, 15.000 prisonniers, 15.000 réfugiés ».

Alain Juppé rentrait de New York, où, avec ses homologues américain et britannique, Hillary Clinton et William Hague, il a apporté son soutien à la Ligue arabe et au projet de résolution visant à entériner son plan. Celui-ci prévoit notamment une solution politique à la crise, avec la remise du pouvoir par Bachar al-Assad à son vice-président.
« Si le texte est inacceptable, nous voterons contre », a dit toutefois l’ambassadeur russe à l’ONU, alors que tout vote négatif de la Russie au Conseil de sécurité équivaut à un recours à son droit de veto.
« Nous n’autoriserons aucun texte que nous considèrerons comme erroné et qui conduirait à une aggravation du conflit. Nous ne permettrons pas son adoption. Nous le disons clairement à nos collègues », a ajouté Vitali Tchourkine.
Quelques heures plus tôt, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov, avait indiqué que les discussions se poursuivent à l’ONU et qu’aucun vote n’aura lieu dans les jours qui viennent.

AFP ___________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires