Syrie: Homs, ville fantôme

Syrie: Homs, ville fantôme

197
0
PARTAGER

Rentrés hier à Paris, les journalistes français Edith Bouvier et William Daniels, ont affirmé avoir été « directement visés » par les troupes du régime.

A Homs, le quartier de Baba Amro où les journalistes français étaient bloqués depuis le bombardement du 22 février, est depuis ce vendredi aux mains du gouvernement. L’Armée syrienne libre s’est retirée. Contacté par RFI, Sami Ibrahim, un militant anti-régime qui se trouve dans un autre quartier de la ville, fait le récit d’une ville fantôme.

« Nous avons entendu des bombardements dans différents endroits de Homs, notamment près du centre ville. Le centre commercial a subi des dégâts. Il y a eu par ailleurs deux ou trois manifestations dans Homs. Quant au quartier dans lequel je me trouve, on ne peut pas sortir des maisons. Il y a des snippers, et puis des soldats comme un peu partout dans la ville. Homs est une ville fantôme maintenant.

Personnellement je ne compte pas partir. Mon équipe doit rester ici. Nous avons beaucoup de travail. Notre priorité est de retrouver les gens qui ont fui Baba Amro, parce qu’ils n’ont plus de maison, ils n’ont pas de nourriture. On les cherche car on ne sait pas où ils sont précisément, ils sont répartis dans plusieurs quartiers, certains ont même quitté la ville. Et la situation est très mauvaise, car l’électricité est coupée dans toute la ville, depuis trois jours maintenant ».

 

rfi________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires