Tahannaout : Rencontre autour de la transformation et de la commercialisation des...

Tahannaout : Rencontre autour de la transformation et de la commercialisation des produits oléicoles

134
0
PARTAGER

Cette rencontre, qui s’est déroulée en présence du gouverneur de la province, M. Bouchaïb El Moutawakil, des usagers d’eau d’irrigation, des producteurs d’olives et des représentants de la société civile, a pour vocation d’améliorer et d’encourager la commercialisation des produits oléicoles par le biais de création de GIE dans la province.

S’exprimant à cette occasion, M. El Moutawakil a souligné que la mise en place de GIE et la création d’unités modernes destinées à la transformation et la commercialisation des produits oléicoles constituent un chantier pilote pour le développement des arbres fruitiers inscrit dans le cadre du programme du Défi du Millénaire.

Il a, dans ce cadre, rappelé que la province regorge d’énormes potentialités naturelles et agricoles touchant différentes chaînes de production telles les noix, les amandes et les olives comme elle dispose d’une multitude d’organisations professionnelles et d’une société civile très active.

Le gouverneur a également fait observer que deux GIE sont en cours de création à Ourika et Ezzat dans l’objectif de contribuer à l’extension de plantation d’oliviers dans les zones irriguées et bour, l’amélioration du système d’irrigation à petite et moyenne échelles, la lutte contre les maladies et parasites ainsi qu’à la valorisation de la production d’huile d’olive à travers la mise en place d’unités modernes de transformation et de commercialisation des produits oléicoles.

Ce projet est à même de donner une impulsion à la nouvelle stratégie agricole nationale (Plan Maroc Vert) qui fait de l’agriculture l’épine dorsale du développement humain durable, a estimé M. El Moutawakil.

Pour sa part, le directeur régional d’agriculture, M. Mohamed Harras, a fait savoir que cette rencontre s’insère dans le cadre du « Pilier II » du Plan Maroc Vert et du Défi du Millénaire relatif aux arbres fruitiers au niveau de la province d’Al-Haouz.

La production oléicole, qui occupe une place de choix dans l’économie locale, est confrontée à de multiples contraintes portant notamment sur l’absence de normes de qualité et la problématique de commercialisation, a-t-il dit.

Il a, à ce propos, relevé que le ministère de tutelle, soucieux du développement du secteur oléicole, a adopté un programme visant l’identification de bassins de production et le soutien de l’organisation professionnelle à travers la mise place de GIE chargés, entre autres, de la gestion des unités modernes de transformation et de commercialisation des produits oléicoles.

M. Harras a proposé la création, dans une première étape, de deux GIE constitués d’environ dix communes et bénéficiant à 3.700 agriculteurs, exhortant à cet égard l’ensemble des producteurs d’olives au niveau de la province à adhérer massivement à ce projet pour tirer profit du programme du Défi du Millénaire et promouvoir le secteur de la production oléicole dans la province d’Al-Haouz.

map__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

Commentaires