TAYEB SADDIKI : 5 raisons pour l’apprècier

TAYEB SADDIKI : 5 raisons pour l’apprècier

1258
0
PARTAGER

 

Metteur en scène et comédien de grand talent, il aura accompagné et popularisé cet art depuis l’indépendance du pays avec des pièces inoubliables comme « Al haraz » et « Diwan Abderahman el Mejdoub » que l’actuelle génération ne connait pas malheureusement.Mais l’homme, un véritable touche à tout , est également un calligraphe de renom, un artiste peintre côté et a également dirigé le mythique Théâtre Municipal de Casablanca durant de longues années. Un riche parcours qui mérite cet hommage mérité.

- Tayeb Saddiki a vécu pratiquement toute sa vie sur la scène de théâtre et l’on ne compte plus ses pièces et ses créations qui ont connu un large succès aussi bien au Maroc qu’à l’étranger au cours d’une carrière de plus de 50 ans.

- Il a formé plusieurs générations de comédiens qui se disputaient le privilège de faire partie de sa troupe et c’est lui qui lancé à certains d’entre eux l’idée de fonder des troupes musicales dont ceux de « Nass El Ghiwane » et « Jil Jilala ».

- Il a dirigé le théâtre municipal avant sa destruction et y avait montré des capacités de gestionnaire et de directeur artistique en programmant des compagnies célèbres et des chanteurs de renom lors de ces années d’or.

- Il a touché également au cinéma avec son seul et unique film « Zeft » de même qu’il a beaucoup travaillé pour la télévision en y adaptant certaines de ses pièces culte.

- Au crépuscule de sa vie, il ne garde qu’un seul regret: celui de ne pas avoir achevé la réalisation de son propre théâtre, faute de moyens financiers suffisants. L’édifice à demi construit attend un sauveteur à ce jour.

Par Malika Naciri

actu-maroc.com

Commentaires